À quoi ressemblent de mauvaises performances réseau ? | NETSCOUT


 

Interprétation de l'outil de mesure : À quoi ressemblent de mauvaises performances réseau ?
Un marteau est un outil fantastique qui peut être utilisé de milliers de façons différentes. Un habile constructeur peut l'utiliser pour bâtir la charpente d'une maison, mettre en place un toit, ou réparer un mur. Mais le marteau lui-même n'a pas de compétence, il dépend de la personne qu'il l'utilise.

D'une manière semblable, les outils d'analyse réseau ont des milliers d'utilisations différentes. Ils permettent d'identifier l’origine de problèmes de performances persistants des applications et du réseau. Mais en dépit de systèmes experts, des alarmes de performance et des indicateurs de problèmes, parfois l'outil le plus convivial est seulement aussi efficace que la personne chargée de l'interpréter.

Pour cette raison, nous allons présenter une série d'articles qui se concentrent sur la méthode d'interprétation de l'affichage des données de l'outil. Nous nous attarderons sur des questions comme celles-ci :

  •     Que m'indiquent ces diagrammes ou statistiques ?
  •     Comment puis-je savoir si le réseau est vraiment à mettre en cause ?
  •     Quelle est la prochaine étape permettant de résoudre le problème ?

Dans cet article, nous allons voir comment un problème de performance du réseau est affiché sur Visual TruView et ce qui peut être fait à la prochaine étape.

À quoi ressemblent de mauvaises performances réseau ?

Supposons que les utilisateurs se plaignent de mauvaises performances pour une application d'entreprise et que le réseau est la véritable cause du problème. Nous savons que les utilisateurs vont blâmer le réseau quel que soit le problème, mais dans ce cas, nous allons supposer que le réseau est bel et bien à mettre en cause. Les causes communes qui causent des dégradations de performances sur le réseau sont des pertes de paquets, des congestions et des problèmes de chemin d'accès. Celles-ci peuvent se révéler comme étant des problèmes de retransmissions TCP et des pannes.

Sur TruView, sélectionnez d'abord la barre de recherche en haut à droite et entrez le nom de l'application en question. Ensuite, sélectionnez le site où les utilisateurs se plaignent en bas de la page, cela va créer un filtre pour l'application et le site.


 
Dans la répartition de temps de réponse de l'utilisateur final, vous verrez un graphique à échelles multiples superposées qui affiche le temps de réponse de l’application (ART), temps de transfert de données (TNT) et temps d’aller-retour du réseau (NRT). Avec la plupart des problèmes qui sont vraiment ancrés dans le réseau, le TNT ou la NRT apparaissent comme les plus grands contributeurs à la durée totale. Dans cet écran, nous voyons que le TNT est le plus élevé.

Cela signifie que l'envoi d'une transaction entre le serveur et le client prend plus de temps au cours de ce pic. Ceci peut être dû à la perte de paquets, à des congestions, ou aux pertes d'interface sur des interfaces réseau. Cela peut aussi être dû à des problèmes de fenêtre TCP, mais nous allons aborder ce sujet en profondeur dans un autre article. Pour déterminer ce qui est à mettre en cause, choisissez Application Performance (Performances applicatives) | Tendances | TCP (Protocole TCP) à partir du menu déroulant. Cet écran affiche toutes les retransmissions, fenêtres zéro ou des événements de panne qui se sont présentés dans le flux de transaction.

Dans ce cas-ci, nous voyons que les retransmissions TCP coïncident directement avec le retard d'application. Quand nous voyons des retransmissions, mais que l'application continue à fonctionner, ceci signifie qu'il y a des pertes de paquets sur le réseau. Cela est souvent dû à des congestions et des erreurs Ethernet, et peut aussi être causé par des paramètres MTU ou MSS mal configurés sur l'infrastructure.
 
Pour valider où la perte se produit, l'OptiView XG peut être utilisé pour exécuter une analyse du chemin graphique, qui permettra de cerner la liaison exacte qui rapporte des erreurs. Cette fonction peut également être exécutée directement à partir de TruView, qui va soutirer les données du XG qui est installé sur le réseau.


 
Cet écran affiche clairement quelle liaison est la cause des pertes de paquets, ce qui permet ensuite d'adresser directement ce problème sur ​​le serveur ou un commutateur.
Quand vous voyez des temps TNT élevés sur TruView, essayez de repérer des problèmes TCP et des problèmes de capacité qui pourront permettre de détecter ce problème.

Les indicateurs clairs de temps de réponse sur TruView sont faciles à lire et à interpréter, guidant les utilisateurs vers la cause première du problème de performance.

 

Ressources relatives de gestion des réseaux informatiques
Veuillez cliquer ici pour plus d’informations sur TruView et OptiView XG.

OptiView XG v 10 : Médaille de bronze : meilleur matériel informatique -- Récompenses décernées par Network Products Guide (guide de produits réseau) - 2013
Regarder la vidéo : Démontrer que le réseau n’est pas en cause
Étude de cas : Le groupe Bosch automatise le réseau et l'analyse des applications

 
 
Powered By OneLink