Réfléchissez avant de mettre vos outils à niveau : Est-ce qu'une plus grande bande passante sera vraiment nécessaire ? | NETSCOUT

Réfléchissez avant de mettre vos outils à niveau : Est-ce qu'une plus grande bande passante sera vraiment nécessaire ?

La mise à niveau des connexions réseau vers des bandes passantes plus élevées peut être source de déceptions.

On le suppose, tout naturellement, que si nous passons d'une liaison 10 Mb/s à une liaison 100 Mb/s les performances des applications peuvent se voire améliorer par un facteur qui est proportionnel à cette augmentation. Même les personnes qui ne sont pas des spécialistes en informatique pourraient penser que cela tombe sous le sens. Toutefois, à moins qu'un problème de performance soit directement lié à la bande passante encombrée sur une liaison LAN, WAN, ou de centre de données, l'application continuera à s'exécuter comme elle l'a toujours fait.

Avant de mettre à niveau une liaison pour améliorer les performances de l'application, il y a quelques étapes qui devraient être suivies.
 

Effectuer une évaluation de la planification des capacités
Une évaluation des capacités permet de faire plus que de simplement montrer le niveau d'utilisation d'une liaison sur une période de temps. Les graphiques d'utilisation peuvent être trompeurs parce que souvent, ils sont élaborés à partir de données qui sont prélevées en moyenne sur un intervalle d'une à cinq minutes. Des salves d'utilisation microscopiques seront perdues dans ces moyennes, et peuvent nous amener à penser que la liaison se situe bien en dessous des seuils.
Les outils SNMP de sondage du niveau d'utilisation sur une liaison peuvent également être trompeurs, car ils peuvent interroger pendant les heures creuses, entre les pointes de trafic sur une connexion.
En utilisant un outil comme TruView, nous pouvons capturer à la fois des données SNMP et Netflow pour afficher la quantité de temps que passe une liaison à un certain seuil. Si le niveau d'utilisation dépasse un niveau adéquat, le graphique affichera quand et pour combien de temps cette salve est apparue.


Grâce à la vue détaillée des capacités, TruView peut corréler le temps et le graphique du niveau d'utilisation avec les données relatives au débit de cette connexion, ce qui permet d'afficher les applications qui étaient utilisées pendant les périodes de pointe. Sur le graphique ci-dessus, nous pouvons voir que les mesures de niveau d'utilisation élevées sont directement en corrélation avec une augmentation du trafic vidéo de YouTube. Quand ce trafic n'est plus présent, la connexion revient à la normale, ou à la moyenne. Les données de débit pourront également montrer qui est responsable de la génération de ce trafic et le nombre de connexions qui ont été établies.

Grâce à ces données, nous pouvons prendre de meilleures décisions quant à savoir quels emplacements et les moments où une mise à niveau des connexions peut être nécessaire, permettant de réaliser de précieuses économies pour les liaisons qui vont vraiment améliorer les performances.

Le prochain billet sur ce blog portera sur la deuxième étape que les ingénieurs devraient prendre avant d'essayer de mettre à niveau un outil pour résoudre un problème – Analyser le trafic d'application pour déterminer si le réseau est responsable du problème.

Ressources relatives de gestion des réseaux informatiques
Livre blanc sur les capacités de gestion - Optimiser la largeur de bande
Centre de ressource de réseau et d'application

 
 
Powered By OneLink