Trois des 11 conseils les plus importants en matière de dépannage réseau| NETSCOUT

Trois des 11 conseils les plus importants en matière de dépannage réseau
Avec comme collaborateur occasionnel s'exprimant sur notre blog cette semaine, Tony Fortunato, spécialiste en chef des performances réseau chez The Technology Firm. Tony a une expérience de plus de 20 années de travail avec des professionnels du réseau sur la conception, la mise en œuvre et le dépannage des réseaux, et il a quelques recommandations à vous faire part pour un dépannage plus efficace.

Dans cette publication, il passe en revue quelques-uns de ses conseils techniques pour un dépannage du réseau plus rapide et plus précis et parle de l'importance de la mise au point d'une ligne de base des performances réseau.

Introduction de mes 11 conseils les plus importants en matière de dépannage réseau
Une chose dont je suis certain : Celui qui a inventé le terme « cloud » (nuage ou infonuagique) doit avoir été dans le marketing.

Un réseau est tout l'opposé d'un joli et moelleux nuage. Même un simple problème de dépannage peut impliquer un ensemble cauchemardesque de commutateurs de base, de fibres optiques à tirer, de routeurs, panneaux de brassage et points d'accès. Après avoir vérifié tout le matériel, vous devez encore naviguer à travers un serveur Web et un ordinateur client.

La bonne nouvelle est que j'ai développé une méthode pour rationaliser le dépannage réseau après avoir passé 20 ans à mener des projets de conception, d'implémentation et de formation sur les réseaux. Voici certains de ces conseils, répertoriés sans être classés par ordre d'importance.

1 : Commencer par une bonne ligne de base
Tout commence par la ligne de base. Avant que les problèmes commencent, vous avez vraiment besoin d'une idée de ce à quoi votre infrastructure réseau devrait ressembler un jour de fonctionnement adéquat. Une simple ligne de base peut raccourcir considérablement votre temps de dépannage, mais une planification détaillée devrait être en mesure d'expliquer (ou même prédire) les modifications apportées aux composants spécifiques, ou comment le réseau va réagir à une application.

De bonnes lignes de base seraient :

  • 30 ms de moyenne des temps de réponse ping entre 192.168.1.80 et 10.1.10.80
  • Une application ACME génère 18 Mbit/s de trafic pendant les requêtes sur les comptes
  • 6 pour cent de pertes de paquets sur le segment WiFi 192.168.66.0 avec 30 pour cent de charge


11 : Détection des paquets noyés
N'oubliez pas, vous ne serez pas en mesure de juger avec précision les résultats si vous attendez jusqu'à ce qu'il y ait un problème avant d'établir une ligne de base. La ligne de base est un moyen essentiel d'identifier rapidement les paquets noyés. Il est donc crucial, je l'ai classé comme test numéro 11 sur le décompte de mes 11 tests réseau les plus importants.

Alors qu'un certain niveau de paquets noyés est juste une partie normale de la commutation, une noyade continue peut gravement compromettre les performances. Vous aurez besoin de connecter un moniteur réseau ou un analyseur de protocole pour un segment de la clientèle. Si vous détectez un trafic constant, unidirectionnel entre deux dispositifs de monodiffusion de votre port, vous aurez besoin de commencer à regarder les valeurs par défaut comme le temps de maturation de la table ARP.

5 : Mappage réseau instantané
Une carte précise et à jour de la topologie fait partie du conseil numéro 5 sur ma liste. Ces cartes peuvent rapidement devenir obsolètes et peu fiables, en raison des délais et des ressources qu'il faut pour la tenir à jour. Vous économiserez beaucoup de temps et de frustration en utilisant une tablette d'analyse réseau avec un moteur de détection en temps réel pour générer une carte instantanée de 30 000 appareils maximum - hôtes, téléphones, commutateurs, routeurs, points d'accès et tout ce qui peut mal fonctionner. Cela est essentiel pour le dépannage de réseaux inconnus ou de systèmes qui changent fréquemment et où des appareils sont ajoutés, supprimés ou modifiés.

Une analyse plus profonde
Nous ne pouvons pas analyser l'ensemble de ces problèmes dans ce blog. Pour une analyse plus approfondie et plus d'informations sur ces 11 conseils, n'hésitez pas à vous joindre à moi pour mon séminaire Web sur le dépannage réseau. Ce séminaire est rempli de bonnes pratiques, de données concrètes et d'exemples pour vous aider à localiser la cause première plus rapidement. Un autre outil qui peut vous aider à y arriver est la  tablette d'analyse réseau de NETSCOUT, qui peut rapidement diagnostiquer le réseau ou les défaillances d'applications, effectuer des captures de paquets au débit de la ligne et une analyse (1G / 10G), évaluer la qualité des environnements VoIP/vidéo/UC, ou même effectuer la planification et déploiement de réseaux 802.11 WLAN. C'est juste ce qu'il vous faut pour venir égayer vos lendemains « nuageux ».

 
 
Powered By OneLink