6 catastrophes BYOD que vous pouvez éviter avec une bonne planification | enterprise.netscout.com

6 catastrophes BYOD que vous pouvez éviter avec une bonne planification

12 octobre, 2015

Le BYOD dispose de nombreux avantages. Si sa mise en oeuvre est faite correctement, cela peut accroître la productivité tout en réduisant les coûts opérationnels. Le BYOD vous permet d’exploiter votre entreprise 24-7, sans devoir embaucher du personnel pour couvrir toutes les plages horaires de la journée. Cette tendance peut améliorer les communications et conduire à une plus grande satisfaction de la main-d’œuvre. Mais les inconvénients du BYOD ne peuvent pas être ignorés. Sans les bonnes politiques et l’infrastructure informatique venant soutenir ces politiques, votre politique BYOD pourrait vous mener tout droit à la catastrophe. Voici plusieurs catastrophes que vous devez savoir éviter.

Nous nous trouvons à une époque où des recours en justice sont courants et les entreprises en sont souvent la cible, même lorsque ces entreprises n’ont pas les moyens de mener ces batailles juridiques comme certains travailleurs le pensent.

1. Procès de la part des employés

Certains travailleurs payés à l’heure ont poursuivi en justice leurs employeurs, affirmant qu’ils n’étaient pas payés pour les heures supplémentaires liés à l’utilisation de leur appareil en dehors des heures de travail. D’autres travailleurs ont intenté un procès sur des problèmes liés à la vie privée, comme des responsables ou membres du personnel informatique qui consultent leurs messages personnels ou regardent leurs photos privées. Le BYOD devrait être réservé aux salariés et vous devez indiquer clairement dans votre politique les utilisateurs qui peuvent afficher des informations privées, sous quelles circonstances et ce que peut être effectué avec celles-ci (effacées si le périphérique est perdu). Venez inclure l’équipe juridique lors de l’élaboration des politiques BYOD, parce qu’elle disposera d’un point de vue tout à fait différent de l’équipe informatique, cadres et n’importe quel représentant syndical qui peuvent être impliqués.

2. Sanctions et examen fédéral

Si les travailleurs accèdent aux données réglementées par l’intermédiaire d’appareils mobiles se trouvant en dehors des limites de votre organisation, cela pourrait s’avérer venir à l’encontre des règlements. Par exemple, cela violerait des règlements tels que HIPAA, Dodd-Frank et mandats gouvernementaux protégeant les données des consommateurs. Des sanctions pourraient inclure un examen fédéral sous la supervision de votre organisation pour une certaine période de temps et même une inculpation des peines de prison. Pour éviter ces problèmes, impliquez votre équipe juridique dans l’élaboration des politiques BYOD. Aussi, venez restreindre l’accès aux données des périphériques mobiles lorsque les données sont réglementées.

3. Données sensibles déplacées vers des services cloud offerts aux consommateurs

Des services de stockage cloud pour les consommateurs comme Dropbox, Google Drive, iDrive, Box et autres facilitent le stockage pour vos travailleurs de documents critiques et/ou sensibles en dehors du ressort de votre personnel informatique. Par exemple, un travailleur peut facilement prendre une photo d’un document financier ou d’autre propriété intellectuelle et la transférer sur Dropbox. Après cela, des informations sensibles se trouvent dans le cloud destiné aux consommateurs et personne dans votre organisation ne s’en doute. Soutenu par des conséquences importantes des politiques strictes peuvent décourager ce genre d’activité. s’assurer que les politiques sont appliquées de façon uniforme dans l’ensemble de l’organisation, si vos gestionnaires de niveau intermédiaire sont autorisés à effectuer de telles actions, les membres du personnel de niveau inférieur ne vont pas tarder à suivre la même conduite.

4. Une baisse de la productivité

Facebook, Pinterest, Etsy, YouTube... sont toutes d’excellentes sources de divertissement pour le déjeuner et les pauses, mais viennent sérieusement être source de perte de temps pendant les heures ouvrables. Vous pouvez, bien sûr, mettre ces applications et sites sur des listes noires, mais cela peut venir détériorer la bonne volonté et le moral que vous favorisez en mettant une politique BYOD en oeuvre. Il est préférable de commencer un système de récompenses en matière de productivité qui encourage les travailleurs à faire bouger les choses et ne pas perdre de temps.  

Les remboursements sont risqués. Votre équipe des Finances a besoin de passer en revue chaque revendication soigneusement pour garantir que votre entreprise ne paie pas pour un régime familial trop important ou des frais d’appel outre-mer non liés au travail.

 

5. Abus des employés en matière de remboursement

Des appels outre-mer et des textos extrêmement onéreux, recevoir un remboursement pour un régime de prestations pour toute la famille, facturer l’entreprise pour des mises à niveau d’appareils incroyablement chères, mettre des frais de résiliation ahurissants sur le compte de la société, prendre le contrat de données le plus élevé disponible et venir ensuite accumuler des charges excessives au-delà de ce forfait : ce sont quelques-unes des façons dont les employés peuvent venir abuser sur le compte de leurs employeurs en matière de politiques de remboursement BYOD. Il est impératif que le service des Finances examine les demandes de remboursement rigoureusement pour empêcher que ceux-ci ne viennent siphonner les bénéfices de la société.

6. Problèmes techniques

Ainsi que l’aspect humain des problèmes BYOD, il y a aussi des problèmes d’ordre technique à envisager. Tout d’abord, il y a les problèmes de compatibilité liés aux différents appareils qui ont besoin d’accéder au système : iPhone, Android, BlackBerry, etc. Deuxièmement, il y a des problèmes importants avec les virus, logiciels malveillants, rançongiciels et autres dangers.

Les périphériques mobiles sont généralement moins protégés et les plus vulnérables par nature que les machines de l’entreprise. Enfin, votre équipe informatique doit s’assurer que la bande passante et des infrastructures sont en place afin de répondre à cet afflux d’appareils. La BYOD n’est pas seulement une demande sur votre équipement qui se voit doublée, elle peut se voir tripler. L’équipe informatique a besoin de travailler dur et d’effectuer une planification judicieuse afin de garantir les performances du réseau avec 2-3 fois plus d’appareils qui viennent accéder à vos systèmes.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce qu’il faut faire face à problèmes d’efficacité de réseau alors que votre entreprise s’efforce de garantir le bon déroulement de la politique de BYOD et d’autres innovations dans le milieu du travail ? Téléchargez gratuitement ce livre blanc sur l’efficacité du réseau, il vous est offert gracieusement par NETSCOUT.

 
 
Powered By OneLink