Le côté obscur de l’entreprise sans frontières : Impact sur les performances du réseau | enterprise.netscout.com

Le côté obscur de l’entreprise sans frontières : Impact sur les performances du réseau

Le 16 juin 2015

Avez-vous entendu parler du concept « d’entreprise sans frontières » ? Le terme est employé pour faire référence à l'entreprise moderne, dans laquelle les processus commerciaux ne commencent plus au sein de l’entreprise et de son service informatique, mais au lieu de cela, circulent librement (sans frontières) à la fois de l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation. Le Cloud computing, la technologie mobile et la consumérisation du service informatique contribuent à l’avènement de l’entreprise sans frontières.

On entend beaucoup parler du potentiel de l’entreprise sans frontières, qui jouit d’une couverture médiatique importante. Les tâches peuvent maintenant être accomplies n’importe où, par n’importe qui et à tout moment. On entend moins parler du côté obscur de l’entreprise sans frontières : un environnement où l’informatique parallèle (shadow IT) (l’utilisation de logiciels et d’applications sans que l’équipe informatique ne soit au courant) est source de confusion, de problèmes de compatibilité et de sécurité. Voici le côté obscur de l’entreprise sans frontières.

L’équipe informatique n’est pas au courant des failles de sécurité

Quand l’équipe informatique ignore ce qui est présent sur le réseau, il est impossible pour celle-ci de trouver et corriger les failles de sécurité.

Tous les logiciels et applications contiennent des vulnérabilités intrinsèques et des risques de sécurité. Quand l’équipe informatique est autorisée à choisir les applications utilisées, à étudier la documentation et à configurer celles-ci avec des paramètres de sécurité adéquats, il est généralement possible de gérer ces vulnérabilités. Cependant, quand l’équipe informatique n’est même pas au courant que l’application est en cours d’utilisation sur le réseau, ces vulnérabilités sont susceptibles d’être exploitées. Ajouter à cela les risques de sécurité inhérents associés aux environnements cloud et aux appareils mobiles et les problèmes de sécurité passent d’un statut qu’il est possible de gérer à une situation cauchemardesque.

Création d’un environnement informatique inutilement complexe

Les utilisateurs prennent rarement le temps de réfléchir à comment une application ou un logiciel va s’intégrer aux autres systèmes, et s’ils le prennent en compte, ils ne connaissent probablement pas les réponses. L’équipe informatique comprend comment tous les logiciels sur le système fonctionnent de concert, ainsi que ce qui va fonctionner et ce qui ne va pas fonctionner avec les composants présents. Pourtant, même dans l’environnement d’entreprise sans frontières dans lequel les utilisateurs viennent sans arrêt ajouter de nouvelles applications, l’équipe informatique est toujours chargée de faire fonctionner tous ces éléments de concert de manière adéquate. La tendance du Shadow IT peut radicalement affecter les performances du réseau, et il n’est pas toujours évident de savoir ce qui est à l’origine du problème ou ce qui peut être fait pour y remédier.

Les difficultés que pose la formation au sein de l’entreprise sans frontières

Auparavant l’équipe informatique était en mesure de fournir une formation et un soutien pour les applications d’entreprise. L’entreprise sans frontières rend cela presque impossible.

L’équipe informatique est généralement responsable de la formation des travailleurs et des utilisateurs des systèmes et des solutions de l’organisation, mais la tâche est difficile quand celle-ci n’est pas vraiment sûre de ce que les travailleurs utilisent pour accomplir leurs tâches. Par le passé, la formation était le principal moyen que l’équipe informatique avait à sa disposition pour empêcher les travailleurs de faire des choses qui pourraient endommager le système ou pourraient conduire à la vulnérabilité du réseau. Au sein de l’environnement de l’entreprise sans frontières, les travailleurs disposent rarement d’une formation formelle. Quand ils sont, cela est souvent fait de manière informelle par un collègue qui peut ne pas disposer de connaissances suffisantes sur la façon dont les choses fonctionnent.

La tendance du Shadow IT peut conduire à la non-conformité des licences de logiciels

Les logiciels gratuits (Freeware) et les logiciels contributifs sont des outils qui sont couramment apportés au sein de l’environnement sans frontières par les utilisateurs, mais certains de ces logiciels ne sont en fait pas gratuits lorsqu’ils sont utilisés dans un environnement d’affaires. Cela peut amener l’organisation à se trouver en situation de non-conformité avec les accords de ces logiciels, alors qu’ils ne savent même pas qu’ils sont concernés.

Est-ce que votre service informatique doit faire face aux défis du côté obscur de l’entreprise sans frontières ? Demander une démonstration en direct et découvrez comment
TruView can give IT more control, visibility, and awareness of the shadow IT going on in your organization.

 
 
Powered By OneLink