Série des entretiens avec un expert : Doug Nebeker de Power Admin sur l’Importance de surveiller votre serveur pour le compte de NETSCOUT | enterprise.netscout.com

Série des entretiens avec un expert : Doug Nebeker de Power Admin sur l’Importance de surveiller votre serveur pour le compte de NETSCOUT

29 octobre, 2015

Le temps, c'est de l'argent. Cela signifie que des interruptions de service imprévues d’un réseau informatique entrainent des pertes d’argent, tandis qu’un serveur moins performant peut rendre une entreprise moins rentable qu’elle pourrait l'être si du matériel adéquat était utilisé.

Au sein du climat des affaires exigeant d’aujourd’hui, toutes les entreprises - peu importe la taille - doivent fonctionner aussi efficacement que possible pour rester compétitives et prospérer. Le suivi de votre serveur est un moyen simple et efficace pour vous assurer que votre réseau fonctionne et soit aussi rentable que possible.

Nous avons parlé à Doug Nebeker de Power Admin pour en savoir plus sur l’importance de la surveillance de votre serveur.

Pour effectuer le suivi d’un serveur en vue d’être efficace, un administrateur système doit avoir un plan et fixer des objectifs clairs. Quels sont certains des différents objectifs que l’administrateur peut surveiller, et pourquoi sont-ils importants ?

Un objectif très commun que les administrateurs système s’évertuent de réaliser est en règle général le temps de disponibilité ou la disponibilité exprimée en « neuf » avec cinq neufs (99,999 %) étant considéré comme l’étalon-or. Obtenir cinq neufs signifie qu’un système a eu moins de 6 minutes d’interruption non programmée dans l’année. Assez souvent, un SLA (Service Level Agreement ou contrat de service) précisera quel niveau de disponibilité est attendu, et ce niveau devient le niveau minimum que l’administrateur système doit atteindre.

Le dépannage des performances du serveur est l’une des principales raisons de suivi d’un serveur. Quels sont certains des signes qui montrent que le serveur ne fonctionne pas aussi bien qu’il le pourrait et que les administrateurs doivent surveiller ?

Il y a un certain nombre de mesures qui indiquent à quel niveau un serveur éprouve des difficultés. Si la mémoire est constamment échangée sur le disque, la quantité de mémoire du serveur est trop faible et vient causer un goulot d’étranglement. Si le CPU est demandé en permanence, un processeur plus puissant ou davantage de CPU viendront souvent résoudre ce problème de goulot d’étranglement. Si la file d’attente de lecture ou d’écriture du disque devient trop grande, les disques ne peuvent pas répondre aux demandes de leurs services et opter pour un sous-système de disque plus rapide permettrait d’améliorer les performances. La même chose s’applique pour la file d’attente d’écriture de la carte de réseau ; si celles-ci s’accumulent, le réseau ne suit pas les demandes.

Un serveur de surveillance est utile car il permet de prévenir les problèmes plutôt que de les résoudre une fois qu’ils ont eu lieu. Quels sont les signes de problèmes potentiels qui peuvent être mis en évidence par un serveur de surveillance ?

Des espaces disque faibles sont sans doute les problèmes les plus faciles à surveiller, ce qui habituellement engendre des résultats assez mauvais quand ils ne sont pas interceptés. Sous Windows, si il y a des problèmes d’écriture sur un disque, il y a habituellement un événement écrit dans le journal des événements qui vous notifie d’un risque de défaillance prochaine d’un disque afin que celui-ci soit remplacé avant que cela ne se produise. Avec de bons rapports historiques et statiques sur les CPU, mémoire, disque et utilisation réseau, vous devriez être capable d’établir une planification des capacités pour déterminer quand vos systèmes auront atteint leur capacité maximum - et une planification peut empêcher la présence de problèmes de systèmes, ceux-ci ne pouvant pas répondre aux demandes.

Les solutions de surveillance de serveur analysent continuellement les performances du serveur. Quelles sont certaines situations où cela s’avère plus efficace et plus efficient que l’exécution d’analyses périodiques ?

Nous avons eu plus d’un client qui passait toute sa matinée à se connecter sur chaque serveur pour lesquels il était responsable pour vérifier l’espace disque, vérifier les erreurs système et regarder la quantité de mémoire que le serveur utilisait. Cela pose deux problèmes :

  1. L’emploi d’administrateurs système est onéreux et ils pourraient travailler sur des tâches à valeur ajoutée plus élevée qu’une simple surveillance de serveurs.
  2. L’administrateur système n’examine le serveur que quelques minutes, laissant le serveur sans surveillance le reste de la journée et de la nuit. Des problèmes de mémoire ou d’espace disque auraient pu être un problème une heure plus tôt, mais ne seront pas découverts.

Cette situation doit être comparée à une situation où un logiciel de suivi de serveur pouvant vérifier chacune de ces valeurs chaque minute. Les problèmes ne passent jamais inaperçus, de jour comme de nuit. Et de bonnes données historiques peuvent être capturées, qui permettront de repérer les tendances et d’effectuer la planification des capacités à l’avenir.

Combien de temps et d’argent une entreprise risque de perdre en n’étant plus du tout connectée ? Qu’en est-il des pertes de confiance et des atteintes à sa réputation ?

Dunn & Bradstreet signalent que 59 % des entreprises Fortune 500 sont sujettes à un minimum de 1,6 heures d’indisponibilité par semaine. Ils utilisent l’exemple d’une grande entreprise avec 10 000 les employés qui sont payés en moyenne 56 $/heure (cela inclut les prestations sociales, les charges de l’employeur, etc.). Avec cet exemple, le temps d’indisponibilité coûterait 896 000 $ par semaine et cela sont uniquement les coûts associés à la perte de productivité. Si un serveur de commerce électronique est en panne, le coût en terme de pertes de ventes peut s’avérer être beaucoup plus élevé.

Même si la société n’est pas en ligne, mais que les serveurs répondent lentement, les clients iront voir ailleurs. Selon les études, les utilisateurs sont disposés à patienter 3 secondes tout au plus le chargement d’une page. Les serveurs doivent donc être opérationnels, disponibles et fonctionner de manière adéquate à tout moment.

Le suivi d’un serveur permet à un administrateur système de personnaliser leur surveillance pour répondre à des besoins d’affaires spécifiques. Quels sont les autres paramètres qui peuvent être mesurés par un serveur de surveillance ?

Le suivi de serveur ne se résume pas au processeur et à la mémoire. Il peut également garder une trace du nombre de visiteurs qui se connectent à un serveur web, à quelle vitesse une page web se charge, combien de messages électroniques sont envoyés et reçus, le nombre de transactions se déroulant dans une base de données et bien plus encore. Certains de ces chiffres sont utiles aux administrateurs système pour garder un oeil sur la charge, mais ils peuvent aussi être utiles à d’autres groupes dans l’organisation afin de comprendre les interactions avec des clients potentiels.

En utilisant des solutions de suivi de serveur, est-il possible d’exporter les analyses vers d’autres programmes comme Excel ou Google Docs ? Dans l’affirmative, pouvez-vous citer quelques applications possibles de cette fonctionnalité ?

La plupart des solutions de suivi de serveurs viennent recueillir des données historiques et peuvent ensuite créer des rapports sous divers formats, y compris des graphiques à barres et en courbes, des tableaux de données et l’exportation vers des fichiers CSV (Comma Separated Value) qui peuvent être facilement importés dans Excel. Cela permet de venir créer des requêtes et rapports pour vos besoins particuliers avancés - que ce soit l’appariement de données aux données d’un autre système tel que des données d’un centre d’appels.

Pour en savoir plus sur la façon d’optimiser la rentabilité de votre réseau, lisez notre livre blanc «le coût de l’efficacité du réseau ».

Pour plus de mises à jour de Power Admin, suivez-les sur Twitter et Google +.

 
 
Powered By OneLink