Étude de cas : Un testeur de réseau trouve sa place sur le campus | enterprise.netscout.com

Étude de cas : Un testeur de réseau trouve sa place sur le campus

En un coup d’œil :

Client :

Université de Valparaiso

  • 5 000 utilisateurs à tout moment
  • Plus de 10 000 points de raccordement réseau
  • 44 bâtiments


Secteur :

Éducation


Emplacement :

Valparaiso, Indiana

Défi :

Le processus actuel pour le projet de test de port était chronophage et peu efficace.



Résultat :

Diminuer l’échéancier du projet d’un mois à une semaine.



Produit :

LinkSprinter™


Fonctionnalité la plus importante :

Passer des informations d’annonces via LLDP, CDP, EDP – connaître le nom du commutateur, le numéro de port et les informations de VLAN.

« Notre processus pour tester nos points de raccordement Ethernet était extrêmement délicat. Il prenait beaucoup trop de temps et était difficile pour nos étudiants en test informatique de le terminer, surtout parce qu’ils devaient trimballer un lourd ordinateur portable. Mais on adore ce petit LinkSprinter ; il rend les choses tellement plus faciles. » - Jason Kellerman, administrateur réseau de l’Université de Valparaiso



LinkSprinter réussit haut la main tous les tests à l'université de Valparaiso

Chaque été, lorsque les étudiants de l'université de Valparaiso ont achevé leur travail universitaire et quitté les logements, Jason Kellerman envoie son étudiant stagiaire tester chaque port individuel de l'ensemble des cinq dortoirs du campus. L'université a adopté la politique « un port par oreiller », qui garantit que chaque étudiant de la résidence dispose d'un accès à au moins un raccord Ethernet fonctionnel (en plus de l'accès Wi-Fi).

Cela est très important aux yeux de Jason et de l'université, et il consacre donc chaque année une partie de son été à la vérification du réseau, expliquant que « nous ne voulons pas être pris au dépourvu et voulons nous assurer que chaque étudiant profite d'un bon service. »

Un aperçu de l’ancien procédé de test

Le processus précédent pour ce difficile projet était lourd, pour les étudiants testeurs, ainsi que Jason, qui vérifiait leur travail et réparait des ports défectueux. Les étudiants devaient transporter un ordinateur portable volumineux vers chaque port, se raccorder au point de raccordement, exécuter différents tests et annoter les résultats soit dans une feuille de calcul ou à la main sur un formulaire. Les ordinateurs portables n’étaient pas la solution idéale pour ce type de travail, en raison de leur taille, poids, coût et des risques de dommages. Pire encore, la batterie de chaque PC portable ne durait que quelques heures et avait besoin d’être rechargée au moins une fois par jour.

Le processus de test traditionnel en lui-même était fastidieux, prenant entre 1 à 3 minutes par port. « C’était tellement frustrant, je savais que je me devais de trouver une meilleure méthode » a déclaré Jason. À l’aide d’une recherche en ligne rapide, il trouva le testeur de réseau LinkSprinter et n’a pas regretté son choix.

Pourquoi a-t-il choisi LinkSprinter ?

Le LinkSprinter était un meilleur testeur pour l’Université de Valparaiso, à cause de sa petite taille, de la rapidité de ses tests et de la fiabilité de ses résultats. « Les étudiants peuvent apporter le LinkSprinter n’importe où, même lors de leur pause déjeuner. Il s’intègre parfaitement dans leurs poches et ils n’ont pas besoin de s’inquiéter de son verrouillage » déclare Jason.

Les étudiants testeurs complètent maintenant un test complet en seulement 10 secondes, une amélioration qui a permis à l’équipe de Jason de diminuer l’échéancier du projet et de faire passer un processus s’étalant sur une durée d’un mois d’habitude à une semaine seulement. LinkSprinter est également plus facile à utiliser pour les étudiants non avertis en matière de dépannage réseau. « C’est tellement simple que les étudiants n’ont pas à se soucier de l’exécution des tests, je sais que je reçois des informations exactes » note Jason. Il fournit des informations de réseau cohérentes pour chaque test sur lesquels il peut compter quand il a besoin de réparer des ports défectueux.

Que se passe-t-il si un problème surgit pendant le test ?

Lorsque les étudiants se servaient de l’ancien processus de test avec un ordinateur portable et une feuille de calcul pour leurs annotations, ils ne disposaient pas souvent des connaissances techniques nécessaires pour résoudre les problèmes après avoir identifié un port défectueux. Jason devait alors passer plus de temps et revenir sur chaque port défectueux et exécuter des tests supplémentaires avant de pouvoir les réparer. Ce qui constitue l’avantage premier du LinkSprinter sont les gains de temps qu’il octroie, car le stockage dans le cloud des détails du test lui permettent de filtrer les résultats et de rapidement voir où sur le réseau les problèmes sont survenus (PoE, liaison vers le commutateur, DHCP, passerelle, Internet). Avec ces informations, il peut décider rapidement des prochaines étapes pour que tous les étudiants qui reviennent à l’automne puissent disposer d’un port fonctionnel.


Réjouissance quant aux perspectives

Maintenant que Jason et son équipe ont réduit de trois semaines la durée nécessaire à l’achèvement des projets de test de port chaque année, il a hâte de mieux utiliser ce temps et de faire travailler les élèves sur différents projets. Comme nous pouvons tous l’imaginer, dit-il, « il y a toujours beaucoup de choses à accomplir ! » La prochaine étape pour Jason ? « Je voudrais équiper nos techniciens informatiques de première ligne, car LinkSprinter pourrait aider à trier les problèmes signalés et voir si le problème se situe au niveau de l’ordinateur ou du réseau. S’il s’agit du réseau, je dispose de toutes les informations de test dont j’ai besoin et je peux gérer le problème tout de suite. »

 
 
Powered By OneLink