Dépannage des problèmes de la couche physique et de connectivité | enterprise.netscout.com

Dépannage des problèmes de la couche physique et de connectivité

Dans les réseaux modernes d’aujourd’hui le dépannage réseau repose entièrement sur les performances du réseau de l’utilisateur final. Un des problèmes les plus courants dont les utilisateurs se plaignent se résume aux phrases suivantes : « Je ne peux pas me connecter » et « le réseau est lent ». Les lenteurs de réseau peuvent être causées par l’application, le serveur ou le réseau. Un problème de lenteur du réseau peut provenir de n’importe où entre l’application ou le serveur de service et l’utilisateur. Cependant, il y a un certain nombre de problèmes au niveau de la couche physique et au cours du processus de connexion qui peut causer des lenteurs au niveau du réseau.

Voici 4 questions rapides à vérifier avant de hiérarchiser et de venir effectuer un dépannage plus profond avec une capture et analyse des paquets.


1. Vérifier que la connexion des câbles est bonne

Un test du schéma de câblage est censé vérifier le raccordement de broches à broches à chaque extrémité d’un câble de raccordement ou liaison et rechercher des erreurs de connectivité résultantes de l’installation. Pour chacun des 8 conducteurs dans le câblage, le schéma de câblage indique que vous devez rechercher :

  • les courts-circuits entre deux ou plusieurs conducteurs
  • les paires inversées
  • Paires transposées ou croisées
  • Dépairage
  • Distance vers le prochain circuit ouvert sur le blindage
  • Tout autre mauvais câblage


  • Ces problèmes sont susceptibles d’être les problèmes les plus courants étant donné que les cordons de raccordement à chaque extrémité d’une liaison peuvent être endommagés ou facilement échangés par un mauvais cordon de raccordement sans se rendre compte que quelque chose ne va pas.

    Il est important de noter que le 10 ou 100BASE-T utilise seulement deux des quatre paires, 1, 2, 3 et 6 pour émettre et recevoir. Alors que le 1000BASE-T et 10GBASE-T utilise les quatre paires bidirectionnelles pour émettre et recevoir. Vérifiez la connexion du câble sur les paires 4, 5, 7 et 8 lorsque vous réutilisez de vieux cordons de raccordement pour prendre en charge des réseaux Ethernet de 1 G/10 G.


    2. Confirmez le nombre de torsades par mètre (annulation de bruit et de la diaphonie)

    Compte tenu de toutes les données de l’enquête et des principaux résultats, nous avons conclu qu’étant donné la nature critique du WLAN pour la transformation de l’entreprise et les défis importants auxquels sont confrontés les équipes réseau dans leur gestion, des listes de contrôle et des processus normalisés faciliteraient les travaux des ingénieurs de réseau tout en améliorant les performances du réseau.

  • Bruit - inductance étrangère, capacité et signaux électromagnétiques du monde extérieur.
  • Diaphonie - lorsque les câbles sont disposés côte à côte, les données réelles transitant sur ceux-ci causent de minuscules signaux électromagnétiques externes qui viennent perturber les fils adjacents. Cela s’appelle la diaphonie.
  • Ces hautes fréquences indésirables ont un effet équivalent sur deux fils dans la même direction (polarité). Il a été constaté que le fait de tordre les fils ensemble vient biaiser la polarité électromagnétique des signaux non désirés car le fil se plie et se tord. Cela a un effet d’annulation. Plus le nombre de torsions par mètre de fil est important, plus l’effet d’annulation est amélioré !

    Exemple de mauvais rapport de torsion, susceptible d’entraîner des interférences sur le fil.

    Exemple de bon rapport de torsion, aucun risque d’interférences sur le fil




    3. Validez le service DHCP

    Deux des services les plus fondamentaux et essentiels sur le réseau sont le DHCP et le DNS.  Le Dynamic Host Configuration Protocol (DHCP) fournit au terminal les informations d’adressage requises pour communiquer sur le réseau et le DNS (Domain Name System) résout les correspondances de noms aux adresses IP. Si un de ces deux services cesse de fonctionner ou fournit des informations inexactes, le service est stoppé. Quel problème peut connaître le DHCP ? Un des problèmes les plus courants est un serveur DHCP non autorisé. Cela se produit lorsque quelqu’un se connecte à un routeur avec un serveur DHCP sur le réseau. Cela peut être très difficile à résoudre, car cela impose de traquer l’appareil incriminé. Ceci peut inclure le suivi des câbles aux commutateurs non marqués et de se connecter au commutateur pour déterminer l’emplacement de l’appareil.

    En effectuant un essai de validation au moment de l’installation, des problèmes avec ces services peuvent être résolus avant que le terminal ne soit connecté. Pour tester et vérifier que le DNS et DHCP fonctionnent correctement, vous devrez lancer le processus DHCP avec un message de diffusion pour détecter les serveurs DHCP dans le domaine de la diffusion. Normalement, il ne devrait y avoir qu’un seul serveur DHCP dans le domaine de la diffusion. Il répond avec une adresse IP et l’affectation et fournit d’autres renseignements tels que le masque de sous-réseau et l’adresse IP de la passerelle par défaut et le serveur DNS.

    Voici quelques informations qui peuvent être fournies lors de la validation de la connexion DHCP

  • Serveur IP Adresse et nom du serveur DHCP obtenus dans le processus de détection.
  • Offre est l’adresse offerte acceptée.
  • Temps total est le nombre total d’heures consommées par le processus de détection, d’offre, de demande et de reconnaissance DHCP.
  • Masque de sous-réseau est le masque de l’adresse IP locale, envoyée par le serveur DHCP.
  • ID de sous-réseau est la combinaison du masque de sous-réseau et de l’adresse IP offerte (illustrée dans la notation CIDR).
  • Durée d’affectation est la durée pendant laquelle l’adresse IP est valide.
  • Expire le correspond au temps accepté plus la durée de l’affectation.
  • Agent relais Si un agent de relais BOOTP DHCP est présent, cela montre son adresse IP. L’agent de relais relaie les messages DHCP entre les clients DHCP et les serveurs DHCP sur différents réseaux IP.
  • Offre 2 Si une deuxième adresse a été offerte par un serveur DHCP, elle peut être affichée.
  • Adresse MAC L’adresse MAC du serveur DHCP.

  • 4. Testez les DNS

    DNS (Domain Name System) est un système utilisé par les réseaux Ethernet TCP/IP pour nommer des ordinateurs et des services de réseau. Le DNS est capable de localiser des ordinateurs et des services à l’aide de noms conviviaux plutôt qu’une adresse IP en résolvant le nom en une adresse IP qui est associée au nom.

    Le DNS est utilisé en conjonction avec un nom de domaine. Les noms de domaine peuvent comporter une ou plusieurs adresses IP c’est-à-dire que google.com est représenté par un nombre d’adresses IP. Le processus DNS prend quelques secondes ou fractions de seconde. Si le nom de domaine est résolu au départ par le serveur local de résolution cela peut ne prendre que quelques millisecondes (mS).

    Voici quelques informations qui peuvent être fournies lors de l’exécution d’un test DNS.

  • La recherche DNS est le temps nécessaire pour recevoir l’adresse après l’envoi de la demande de recherche.
  • Résoudre des adresses IP
  • Serveurs DNS primaires et secondaires.
  •  
     
    Powered By OneLink