Dépannage WLAN en utilisant le testeur Wi-Fi AirCheck G2 | NETSCOUT
Fiche technique
| Note d’application |

Note d'application : Dépannage WLAN en utilisant le testeur Wi-Fi AirCheck G2

AirCheck™ G2 Troubleshooting Capabilities

Le testeur AirCheck G2 Wi-Fi est un puissant outil de dépannage qui peut vous aider à identifier et résoudre les nombreux problèmes liés à une connexion Wi-Fi.

Le guide suivant vous permet de parcourir trois des scénarios les plus courants :

  1. Impossible de se connecter
  2. Le réseau est lent
  3. Détecter les risques de sécurité en général

Pour comprendre la meilleure façon d’utiliser AirCheck G2 pour le dépannage, il est important de comprendre quelles sont les fonctions spécifiques incluses au sein d’AirCheck G2 qui viendront vous prêter main-forte. Ceux-ci comprennent :

  • Viewing a complete list of available wireless networks in both 2,4 and 5 GHz bands along with details about them.
  • Obtention d’une liste de points d’accès.
  • Connexion à un point d’accès (même sécurisé), obtention d’une adresse IP et vérification des communications de niveau IP.
  • Mesure du signal et des niveaux d’interférence dans chaque canal.
  • Mesure du signal et des niveaux d’interférence dans le canal utilisé par un point d’accès particulier.
  • Identification des canaux congestionnés.
  • Détermination de l’effet des interférences dans un canal sur le fonctionnement du réseau LAN sans fil

Pour une démonstration virtuelle d’AirCheck G2, visitez notre page de démonstration : enterprise.netscout.com/aircheck-g2-demo

Scénario 1 – Impossible de se connecter

1. Vérifiez si le réseau est disponible.

  • Sélectionnez Accueil/réseaux pour examiner la liste des SSID visibles (Figure 1).
  • Sélectionner des réseaux individuels pour plus d’informations.
  • Assurez-vous que le point d’accès désiré se trouve dans la liste. Si ce n’est pas le cas, redémarrez le point d’accès. S’il ne s’affiche toujours pas, il peut être mal configuré (par exemple, un mauvais SSID), défectueux ou non alimenté.
  • If the AP is not powered, you can use the Ethernet Test from the Home screen to determine if Power over Ethernet voltage is available on the twisted pair network cabling.
  • Assurez-vous que le rapport signal/bruit soit suffisant (SNR) pour le point d’accès. Un SNR de 10 dB est généralement minimum, 20 dB fournira une connectivité solide, 30 dB et supérieur est excellent. Vous obtenez des débits plus élevés avec un SNR plus élevé.
  • Si le SNR est trop faible, le point d’accès peut être trop loin ou quelque chose peut bloquer le signal.


2. Vérifier la configuration du point d’accès

  • Sélectionnez Accueil/réseaux/SSID/point d’accès ou Accueil/points d’accès.
  • Access Point Details allows you to verify that the access point is supporting the correct 802.11 mode (802.11a/b/g/n/ac) and correct security (Open, WEP, WPA, WPA2, etc). Assurez-vous que le périphérique client corresponde à ces paramètres. Notez que 802.11 ne prend pas en charge le mode précédent sauf en fonctionnant dans un mode de prise en charge des appareils historiques. Par exemple, la Figure 2 montre un point d’accès qui est capable de prendre en charge la 802.11ac.
  • Si le nom du SSID n’est pas visible, le point d’accès peut avoir été configuré pour ne pas le diffuser. AirCheck G2 affichera un point d’accès qui ne diffuse pas son SSID [caché]. Les clients peuvent toujours se connecter au point d’accès, mais ceux-ci doivent être configurés avec la valeur du nom du SSID masqué.
  • Si un point d’accès utilise un filtrage d’adresses medium access control (MAC), assurez-vous que toutes les adresses MAC de périphérique client sont incluses. Généralement, vous configurez le point d’accès avec un utilitaire de gestion sans fil ou une page web qui vous permet de gérer votre point d’accès. Dans Windows, vous pouvez obtenir l’adresse MAC du PC client en allant à l’invite de commandes et en tapant : ipconfig/all
  • Vérifier le débit de prise en charge du point d’accès. Si les débits inférieurs sont désactivés, les clients hérités peuvent ne pas être capables de se connecter. C’est peut-être intentionnel pour assurer des performances supérieures pour les autres clients.

Figure 1



Figure 2

3. Exclure les problèmes de brouillage

  • Sélectionnez l’écran Accueil/canaux afin d’examiner les interférences dans chaque canal (Figure 3). La partie bleue des barres indique la quantité de signaux 802.11 sur le canal et la partie grise indique la quantité d’interférences sur le canal.
  • Sélectionnez le canal désiré et obtenez plus d’informations pour surveiller le canal au fil du temps (Figure 4).
  • Si vous voyez un pourcentage élevé d’interférences, vous devez essayer de localiser et éliminer la cause de l’interférence. Les sources courantes d’interférence à 2,4 GHz comprennent des fours à micro-ondes, appareils Bluetooth®, dispositifs zigbee, caméras vidéo, téléphones sans fil, manettes de jeu et de nombreux autres appareils.
  • Des interférences excessives peuvent suggérer qu’il vous faudrait envisager l’utilisation d’un canal différent, ou même d’une autre bande (par exemple, 5 GHz au lieu de 2,4 GHz) pour atténuer les effets des interférences sur le canal.
  • Si les interférences proviennent d’autres points d’accès, pensez à réduire la puissance d’émission du point d’accès pour que les zones de couverture ne se chevauchent pas.


4. Connect to the access point

  • Sélectionnez Accueil/réseaux/(réseau désiré)/Connexion ou Accueil/Points d’accès/(point d’accès désiré)/Connexion.
  • Dans le premier cas ci-dessus, vous allez vous connecter à un réseau spécifique par nom SSID. Dans le second cas, vous allez être connecté par l’intermédiaire du point d’accès spécifié.
  • Le test de connexion indique : si une connexion au point d’accès est possible, y compris l’authentification, attribution d’adresse IP et si un message PING peut être envoyé et reçu. (Certains de ces éléments sont configurables dans le profil AirCheck).
  • Une fois que le test de connexion est terminé, le bouton F1 fournit des options de test supplémentaires. Pour les tests de réseau, il va faire un test itinérant qui se connecte à différents points d’accès pendant que vous vous déplacez. For AP connection tests, it will do a range test that will show you the range of that AP as you walk around.
  • Le Journal (F2) fournit des détails sur la tentative de connexion susceptibles d’aider davantage lors du dépannage.
  • L’échec de la connexion peut être dû à des paramètres de sécurité incorrects. Par exemple, une connexion échoue si le point d’accès filtre des adresses MAC et l’adresse MAC d’AirCheck n’est pas dans la liste d’adresses MAC approuvées.

Figure 3



Figure 4

Problèmes au niveau du client

Ce qui suit est une liste d’étapes qui peut être utilisée pour résoudre les problèmes de client :

  • AirCheck G2: Selectionnez Clients afin de parcourir les données du client pour identifier le niveau de signal, le nom et l’adresse MAC du point d’accès, le canal, le SSID, le type et les canaux et les fréquences utilisés par le client (Figure 5).
  • Point d’accès : Regardez l’écran de statut de point d’accès (généralement accessible via un navigateur sur un ordinateur sur le réseau ou un utilitaire de gestion) pour voir si le point d’accès a attribué une adresse IP à la machine cliente. PC : Redémarrez le système client et réessayez.
  • PC : Vérifiez que le WiFi est activé. (Windows fournit généralement une icône de barre d’état de système pour l’utilitaire de réseau local). Cliquez sur l’icône système WLAN ou l’équivalent dans d’autres systèmes, pour voir le statut WLAN. Confirmez que le client est connecté au réseau approprié. (Avec plusieurs réseaux locaux, l’utilisateur peut s’être connecté au mauvais SSID.)
  • PC : Vérifiez que le client dispose de paramètres réseau appropriés, y compris des paramètres de partage de fichier/imprimante.
  • PC : Confirmez que cette machine cliente dispose de paramètres de sécurité appropriés.
  • PC : Dans Windows, vous pouvez effectuer une « réparation de la connexion » pour réinitialiser le logiciel réseau. Ceci permet parfois de régler des problèmes.
  • PC : Veillez à ce que le pare-feu côté client ne vienne pas bloquer les communications.


Autres problèmes de réseau

Si les clients et points d’accès fonctionnent correctement, mais que la connectivité réseau n’est toujours pas disponible, un autre élément du réseau peut être responsable, par exemple un pare-feu. You can use AirCheck G2 to ping devices on the local wireless network or on the Internet to verify that they can be reached. (See Figure 6). AirCheck G2 will automatically provide the addresses of the gateway and DHCP server for testing – other addresses, including URLs, can be loaded through AirCheck G2 Manager and will appear on the test screen.

Figure 5



Figure 6

Scénario 2 – le réseau est lent

Il y a plusieurs causes possibles pour des lenteurs de réseaux, y compris des signaux faibles, interférences, surcharges/congestions et opérations réseau mixtes.

Signal faible

  • Sélectionnez Accueil/réseaux/SSID/point d’accès ou Accueil/points d’accès.
  • Vérifiez les niveaux de signal de points d’accès. Revoyez l’affichage graphique de l’intensité du signal ou sélectionnez Point d’accès pour obtenir les informations de puissance du signal numérique et rapport signal-bruit (SNR). Un SNR de 10 dB est généralement minimum, 20 dB fournira une connectivité solide, 30 dB et plus est excellent. Vous obtenez des débits plus élevés avec un SNR plus élevé.
  • Si le SNR est trop bas, pensez à : rapprocher la station ; déplacer le point d’accès ; augmenter le niveau de la puissance de point accès ; éliminer des obstructions ; installer un autre point d’accès ; utiliser un canal avec moins d’interférences ; utiliser une bande 2,4 GHz si vous utilisez une bande 5 GHz ; passer à la 802.11n qui a une plus longue portée ; utiliser un répétiteur.

Les interférences

  • Sélectionnez l’écran Accueil/canaux afin d’examiner les interférences dans chaque canal.
  • Sélectionnez Accueil/réseaux/SSID/canal afin de surveiller l’activité du point d’accès en question. Cela permet d’afficher à quel point l’utilisation du canal au fil du temps est un signal par rapport au bruit émis.
  • Tentez de localiser et d’éliminer la cause de l’interférence. Les sources courantes à 2,4 GHz comprennent des fours à micro-ondes, appareils Bluetooth, dispositifs ZigBee, caméras vidéo, téléphones sans fil, manettes de jeu et de nombreux autres appareils.
  • Si les interférences proviennent d’autres points d’accès, pensez à réduire la puissance d’émission du point d’accès pour que les zones de couverture ne se chevauchent pas.

Réseaux congestionnés

  • Sélectionnez Accueil/canaux afin d’examiner l’activité du canal.
  • Un point indique un point d’accès. Les points d’accès multiples sur le même canal ne sont pas souhaitables, mais acceptables (et parfois inévitable) si l’utilisation globale sur ce canal est relativement faible (par exemple, moins de 50 %).
  • Mettez en surbrillance canal/sélection pour la vue graphique.
  • Si un canal est surchargé, mais que d’autres canaux sont disponibles, reconfigurez le point d’accès pour utiliser un canal moins encombré.

Réseau mixte

Un réseau configuré avec une combinaison de points d’accès 802.11 g et 802.11b fonctionne plus lentement que les points d’accès réseau fonctionnant en 802.11 g uniquement. De même, la 802.11n fonctionne plus lentement si elle doit assurer la compatibilité descendante pour la 802.11b et g.

  • Sélectionnez Accueil/réseaux/SSID/point d’accès ou Accueil/points d’accès.
  • Passez en revue les modes en cours d’utilisation dans chaque canal. La Figure 7 montre un exemple d’un point d’accès prenant en charge à la fois la 802.11 g et b.
  • Si vous déterminez qu’il est inutile de prendre en charge les technologies plus anciennes, vous pouvez reconfigurer le point d’accès afin que celui ne vienne plus les prendre en charge.
  • Vérifiez le débit de prise en charge du point d’accès. Si des débits inférieurs tels que 1 et 2 Mbit/s sont activés, cela va ralentir les performances.

Pour une démonstration virtuelle d’AirCheck G2, visitez notre page de démonstration : enterprise.netscout.com/aircheck-g2-demo



Scénario 3 : Détecter les risques de sécurité en général

Cryptage

  • Sélectionnez Accueil/réseaux.
  • Passez en revue les icônes de sécurité à côté des réseaux (voir la figure 1). L’icône de cadenas ouvert vert indique un réseau non sécurisé, tandis qu’une icône de cadenas jaune indique une sécurité WEP ou Cisco LEAP qui est moins sécurisée que les autres protocoles. L’icône de verrou rouge indique des protocoles plus sécurisés tels que WPA ou WPA2.


Exécution d’auto-tests dans AirCheck G2

  • AirCheck G2 performs essential Wi-Fi tests and a pass/fail indication of the wireless environment and identifies common problems — for any level of technician's expertise (Figure 7).
  • Air Quality — Checks for Wi-Fi and non-Wi-Fi utilization by channel, plus co-channel interference and adjacent channel interference (Figure 8).
  • When viewing Interference and Adjacent Channel Interference, the number of APs reported on a channel to view the actual APs that were counted.
  • Network Quality — Connect to a specific network to verify coverage, interference, security and ability to connect to specified networks (Figure 9). Vérifiez aussi le débit de tentatives de la connexion, c’est un indicateur de performance clé important.

Figure 7



Figure 8

Autres conseils de dépannage

Il énumère certains autres problèmes courants qui affectent le fonctionnement du WLAN.

  1. Les stations et points d’accès devraient disposer de la version la plus récente du micrologiciel.
  2. Si vous perdez les mots de passe stockés dans un point d’accès, vous devrez peut-être restaurer le point d’accès à ses paramètres d’usine par défaut, mais cela exigera des étapes de configuration supplémentaires.

Si les étapes précédentes ne résolvent pas les problèmes, il s’agit probablement d’un problème plus complexe ou plus subtil qui nécessite des outils plus sophistiqués. AirCheck G2 can help with this through its ability to save the troubleshooting session information. Cela peut fournir de précieux détails à d’autres personnes qui pourraient en avoir besoin pour aider à résoudre le problème. Comme beaucoup de problèmes sans fil peuvent être intermittents, cela vous permet également de capturer le problème pour une analyse ultérieure. En comparant les résultats des sessions avant et après la prise de mesures, vous pouvez également valider que les actions que vous avez prises ont vraiment résolu le problème. Enfin, les informations de session enregistrée constituent un référentiel utile en cas de problèmes à l’avenir.


Pour une démonstration virtuelle d’AirCheck G2, visitez notre page de démonstration : enterprise.netscout.com/aircheck-g2-demo

Figure 9

 
 
Powered By OneLink