Soumis par le membre Edge - Jeff Potter - gestionnaire de centre de données

Votre entreprise doit élaborer des procédures et des pratiques exemplaires et vous devriez vous tenir à celles-ci.

Si vous avez des suggestions pour l’améliorer. Veuillez les transmettre et leur permettre de modifier la procédure.

Les meilleures pratiques se rapportent à n’importe quelle méthode que l’on veut utiliser au sein du centre de données. Elles peuvent être une meilleure pratique de l’industrie, ou elles peuvent aussi être une pratique conseillée par l’entreprise. Elles peuvent couvrir le dépannage du réseau, ou du rack et de la pile, ou la gestion des câbles, ou à peu près toute facette du centre de données.

Par exemple, une des pratiques meilleures que nous utilisons est d’installer des PDU de rack (multiprises) sur le côté gauche du rack (vue depuis l’arrière du rack). Par conséquent, notre meilleure pratique consiste à installer tous les câbles de données sur le côté droit du rack. Cela minimise certains des problèmes qui peuvent survenir avec des câbles de données, tels que les dommages. Cela aide également à assurer une certaine cohérence au sein du centre de données, ce qui peut simplifier le dépannage.

Si votre organisation ne souhaite pas suivre une norme documentée, c’est peut-être envisageable, si vous documentez les meilleures pratiques que le personnel doit suivre. Par exemple, je n’utilise pas pleinement l’étiquetage de câble tel que cela est documenté dans la norme TIA-606, mais j’utilise certaines composantes présentes au sein de la norme et modifie d’autres choses. Cette meilleure pratique « de l’entreprise » est documentée et (ou censée l’être) suivie sur toutes nos installations de centre de données de l’entreprise.

Si vous avez créé et documenté de meilleures pratiques, cette tâche spécifique se fera de la même manière à chaque fois. Cela facilite les choses lorsque quelqu’un d’autre doit accomplir le travail des installateurs. Tout le monde sait ce que l’on attend d’eux pour réussir une tâche. Cela assure une certaine cohérence au sein de l’ensemble de l’environnement. Et cela minimise (ou devrait) les risques, aussi bien aux personnes qu’aux équipements.