Pour atténuer les angles morts au cours de l’analyse des performances réseau, il y a trois techniques de base qui entrent en jeu. la SNMP, l’analyse axée sur les flux et la capture des paquets. Ces trois méthodes de suivi ont leurs avantages et inconvénients lorsqu’elles sont utilisées seules. Toutefois lorsqu’elles sont combinées, elles peuvent fournir un tableau complet de bout à bout de l’environnement réseau et de son intégrité, du trafic et des flux, ainsi que davantage de détails en ce qui concerne les performances des applications.

La meilleure façon d’utiliser ces trois méthodes consiste à s’assurer que les outils peuvent intégrer les données dans les vues corrélées, permettant à l’analyste de percevoir les détails de chaque point de données pour une vue complète. Cela garantit qu’il n’y a aucun point mort, alors quand un problème survient, il peut être rapidement identifié et résolu.

Visionner la webémission »