Nous sommes à l'ère de connexions réseaux de 10, 40, 100 Go au sein du centre de données. Les serveurs et l'infrastructure réseau effectuent une transition vers des environnements virtualisés.

Des technologies de commutation ultra-rapide déplacent des données d'une connexion à un autre, effectuant un routage du trafic d'entreprise critique à des vitesses jamais imaginées auparavant. Il y a, cependant, un élément essentiel au système que les ingénieurs réseau d'aujourd'hui oublient souvent : la couche physique.

Les raccordements de câblage et de l'interface transportent une charge de trafic sans précédent d'un périphérique à un autre. Les faiblesses de l'infrastructure de câblage vont se montrer sous la forme de pertes de paquets, d'erreurs FCS, et d'autres problèmes au niveau de l'Ethernet. Surveillez bien ces problèmes sur les ports du commutateur et du routeur, en particulier sur les connexions critiques. Ils pourraient très bien être causés par un câblage qui ne peut pas gérer la charge de l'environnement réseau d'aujourd'hui.