Trouver la cause première ne devrait pas prendre trop de temps | enterprise.netscout.com

Trouver la cause première ne devrait pas prendre trop de temps

 

Les plaintes de lenteur du réseau ne sont pas nouvelles. En fait, « le réseau est lent » est devenu une phrase si utilisée que certains ingénieurs viennent l’ignorer maintenant. Même après des années de mises à niveau du réseau et du système, modifications et soi-disant améliorations, les appels continuent de parvenir aux centres de services et d’assistance informatique et les interlocuteurs n’ont qu’un seul mot en bouche - lent. La propension de ces problèmes dans les réseaux actuels est incompréhensible et frustrante.

Il y a plusieurs choses qui rendent la résolution des problèmes réseau difficiles, surtout celles qui ont une incidence sur la connectivité ou entraînent des baisses de performance. Ces défis comprennent mais ne se limitent pas à :

 
  • Aucun flux de travail de dépannage standard pour les ingénieurs et les techniciens en informatique
  • Réseau et systèmes d’applications de plus en plus complexes
  • Ensembles d’outils et méthodes de documentation différents
  • Isoler le problème prend trop de temps
  • Des ensembles de compétences de techniciens largement disparates
 

Outre ces problèmes, quand nous étudions vraiment en détail et creusons pour découvrir pourquoi les problèmes réseau persistent, nous constatons que des méthodes et outils patrimoniaux sont utilisés pour résoudre les problèmes de tous les jours. On pourrait penser qu’à l’heure actuelle il y aurait une meilleure façon d’identifier et de résoudre les problèmes en toute rapidité. Cependant, dans de nombreux environnements informatiques, les mêmes choses sont effectuées pour résoudre les mêmes problèmes, ce qui se traduit par des pertes de temps, patience de l’utilisateur et en fin de compte, d’argent.

 

Utiliser une approche héritée ne se limite pas aux efforts de dépannage. D’autres tâches au sein de l’équipe informatique sont touchées, y compris la validation de nouvelles connexions, le déplacement des utilisateurs vers de nouveaux secteurs et le test de la connectivité aux nouveaux serveurs et applications une fois qu’ils sont mis en ligne, soit localement, soit sur le cloud.

Ce que nous faisons aujourd’hui et pourquoi est-ce que cela ne marche pas ?

Un appel au centre d’assistance est effectué. Un ticket est généré. L’application CRM est lente. Après avoir vérifié que les voyants sont au vert sur la carte de l’intégrité du réseau dans le centre de commandement, le technicien prend son ordinateur portable équipé de quelques outils logiciels de dépannage et se dirige sur le site de l’utilisateur. Après s’être connecté au réseau du point de vue utilisateur, le technicien examine la configuration de l’adresse et de l’utilisateur. Il tente quelques pings, surveille une connexion réseau ou deux pour obtenir son niveau d’utilisation, vérifie qu’il a accès au serveur et vient s’assurer qu’il peut se connecter.

 

Puisque chaque technicien possède un ensemble d’outils et de méthodes différents, cette séquence générale et durée d’exécution changera selon qui a été envoyé. Dans de nombreux cas, ces mesures ne suivent pas un flux de travail doté d’un ensemble d’outils standard, ce qui signifie que chaque technicien a son « style », basé sur son expérience et sa formation. Les problèmes de réseau peuvent être rapidement identifiés par certains techniciens, mais pas par d’autres, venant davantage augmenter la frustration au moment de leur résolution. Même lorsque le problème est identifié, l’étape de la documentation est généralement négligée, qui est remise au lendemain à mesure que de nouveaux problèmes surgissent sur le réseau.

 

Cette méthode peut être améliorée de plusieurs façons. Bien qu’elle parvienne éventuellement à des résultats, cela prend trop de temps bien souvent, elle ne dispose pas de flux de travail et rend la collaboration au niveau des données entre les équipes difficiles si le problème doit être envoyé aux niveaux hiérarchiques supérieurs ou réaffecté. En fin de compte, les problèmes de connectivité continuent de venir déranger les utilisateurs car il n’y a pas de manière simple et reproductible pour trouver rapidement la cause première.

Comment pouvons-nous résoudre ces problèmes plus rapidement ?

Un appel au centre d’assistance est effectué. Un ticket est généré. L’application CRM est lente. Après avoir vérifié que les voyants sont au vert sur la carte de l’intégrité du réseau dans le centre de commandement, le technicien prend son ordinateur portable équipé de quelques outils logiciels de dépannage et se dirige sur le site de l’utilisateur. Après s’être connecté au réseau du point de vue utilisateur, le technicien examine la configuration de l’adresse et de l’utilisateur. Il tente quelques pings, surveille une connexion réseau ou deux pour obtenir son niveau d’utilisation, vérifie qu’il a accès au serveur et vient s’assurer qu’il peut se connecter.

 
 
  • Connexion Internet : Obtenez confirmation de la connectivité au cloud ou de la disponibilité du service interne. Vérifiez la recherche des serveurs DNS et la connectivité des ports d'application.

  • Connexion de passerelle : Vérifiez l’adresse et la disponibilité de la passerelle/du routeur en envoyant une commande ping à l’appareil.

  • Connexion DHCP : Obtenez confirmation que le serveur DHCP fonctionne et répond. Demandez une adresse IP, obtenez vos informations de sous-réseau et identifiez la passerelle et le serveur DNS par défaut.

  • Liaison au commutateur : À l’aide de CDP/LLDP, LinkSprinter découvrira le nom du commutateur connecté, son modèle, emplacement, port et VLAN.

  • PoE (Power over Ethernet) : Vérifiez que vous pouvez alimenter un téléphone, une caméra de sécurité ou un point d’accès via un port spécifique. Le testeur de réseau LinkSprinter peut même fonctionner sans piles sur PoE.



  •  
  •  

 

Des résultats automatisés par le biais de l’interface utilisateur mobile

Les résultats des tests sont disponibles en vous connectant à LinkSprinter 200 via Wi-Fi à un service web intégré, qui vient créer un rapport sur le test le plus récent. Cette connexion est possible localement vers l’outil à partir d’un périphérique mobile pour voir les résultats instantanés du dernier test exécuté. Les détails du test sont accessibles par le biais de l’interface utilisateur, afficher l’ID de connexion (commutateur IP, VLAN et port) ainsi que de la passerelle et le temps de réponse de serveur. LinkSprinter enverra automatiquement des résultats de test sur le périphérique mobile, ce qui permet au technicien d’annoter selon les besoins.

* Veuillez noter que LinkSprinter 100 et 200 ne sont pas disponibles en Chine

Documentation cloud

La documentation est contraignante pour n’importe quel technicien. Elle est bien souvent source de tracas car considérée comme une priorité moindre par rapport à la résolution de nouveaux problèmes qui surgissent et sa génération peut être un processus long et fastidieux.

 

LinkSprinter est conçu avec cette culture à l’esprit. Il peut être configuré pour envoyer automatiquement les résultats des tests vers le service cloud LinkSprinter qui est intégré, ce qui s’avère être un gain de temps lors de la documentation pour le technicien et permet de partager des résultats instantanément entre les membres de l’équipe et de les archiver pour les rapports historiques et référentiels du projet.

 

Les résultats cloud peuvent également servir à documenter des connexions réseau pour les nouvelles installations ou ajouts/modifications, ce qui simplifie grandement le processus d’identification du point de raccordement. Cela permet d’économiser beaucoup de temps quand des problèmes apparaissent à l’avenir, car les ingénieurs peuvent rapidement identifier quel port du commutateur est affecté quand un utilisateur appelle.

 

Conclusion

LinkSpinter permet aux équipes d’accéder rapidement à la cause première des problèmes réseau. Cela rationalise et simplifie les tests courants, cela vient créer un flux de travail automatisé pour les ingénieurs et techniciens. Cela permet aux organisations informatiques d’isoler et de résoudre des problèmes de performances, rapidement, peu importe qui est envoyé. L’écran LED facile à lire et les résultats de test permettent aux techniciens de tous niveaux de trouver la cause première des problèmes réseau coriaces, tout en temps réduisant drastiquement les durées de la documentation et de collaboration.

 

Pour ce faire, rendez-vous à l’adresse LinkSprinter.com pour en savoir plus

 
 
Powered By OneLink