Wi-Fi résidentiel | NETSCOUT

Wi-Fi résidentiel

La demande en matière de solutions Wi-Fi résidentielles est en train d’exploser, alimentée par les services de vidéo. La vidéo Wi-Fi offre des avantages qui octroient aux fournisseurs de services une avance sur le marché du triple play défini par une concurrence intense et des prix standardisés. Les avantages du Wi-Fi résidentiel entraînent des coûts : une architecture à domicile et environnement d’exploitation qui diffèrent de leurs homologues filaires et ainsi présentent des défis permanents lors de l’installation et en matière de performances. Les fournisseurs de services doivent comprendre ces défis et s’armer des bons outils pour y remédier et maximiser les avantages du Wi-Fi résidentiel.

Le marché mondial des services triple play continue de croître, ce qui vient augmenter les chiffres des ventes pour les fournisseurs de service. Mais qu’en est-il du bénéfice net ? La concurrence entraîne une baisse des prix, ce qui applique une pression sur les fournisseurs de services et les incite à réduire les dépenses en immobilisations et exploitation pour maintenir les marges de profit. Dans le même temps, les fournisseurs de services doivent continuer à investir et à innover afin de pouvoir offrir de nouvelles offres qui améliorent la rétention et la fidélisation de la clientèle.

Le wi-Fi résidentiel représente une ressource inexploitée qui peut venir faire toute la différence. A ce jour, le LAN sans fil a principalement pris en charge les accès Internet. Que se passe-t-il si le WLAN était utilisé pour les services de TV sur IP ? Les clients peuvent placer des téléviseurs pratiquement partout au sein de leur domicile et facilement ajouter de nouveaux écrans. Les fournisseurs de services n’ont pas besoin de s’occuper de vastes déploiements de câbles coaxiaux et Ethernet au sein du domicile du client, ce qui réduit les durées des installations et réparations ultérieures.

Avec l’introduction de la norme 802.11ac, les réseaux Wi-Fi résidentiels peuvent prendre en charge les débits et la capacité nécessaire pour les services IPTV de haute qualité. Selon un rapport de mai 2014 d’Infonetics Research, le nombre d’abonnés IPTV globaux ont augmenté de presque 25 % entre 2012 et 2013, avec un taux de 14 % de croissance annuelle attendu composé jusqu’en 2018. Entre 2012 et 2015, le revenu global de l’IPTV devrait presque doubler. De toute évidence, les fournisseurs de services ont intérêt à tirer pleinement parti de la puissance du Wi-Fi résidentiel.

1Infonetics équipement de diffusion et streaming vidéo et abonnés Pay TV, mai 2014.

Les fournisseurs de services doivent s’assurer que l’offre IPTV basée sur le Wi-Fi résidentiel procure une expérience utilisateur exceptionnelle, ce qui signifie une image cristalline non soumise à des dégradations, retards ou pertes d’image. La réalisation de cet objectif peut être un défi, parce que les outils et méthodes bien établis utilisés pour installer et tester une infrastructure filaire ne s’appliquent pas au sans fil, ce qui n’est pas déterministe et présente donc des variables importantes telles que l’emplacement, le nombre et type d’appareils dans le domicile et même le moment de la journée.

Pour réussir à déterminer où placer le point d’accès Wi-Fi dédié à la vidéo, où, où placer les décodeurs TV, s’il faut utiliser des points d’accès supplémentaires ou des répéteurs dans toute la maison et d’autres facteurs. L’objectif est d’autonomiser le technicien sur le terrain dans sa sélection d’un canal intègre sur lequel se trouve le point d’accès et orienter le point d’accès et décodeurs afin de maximiser les taux de transmission sur ce canal, aussi rapidement que possible afin que le technicien puisse passer à d’autres tâches essentielles. Le niveau d’utilisation du canal et le rapport signal-bruit sont des facteurs critiques du débit de transmission.

Invariablement, autres appareils partageront le canal avec le point d’accès, et un seul périphérique à la fois peut transmettre sur le canal. Afin d’optimiser l’utilisation de canal, le personnel sur le terrain du fournisseur de service doit comprendre quels autres appareils partagent le canal, de quel type d’appareils il s’agit, combien de fois ils transmettent, et s’ils s’appuient sur un ancien protocole 802.11 plus lent. Afin de maximiser le rapport signal/bruit, le personnel sur le terrain doit élever le signal, réduire le bruit, ou les deux. Le signal peut être augmenté afin de trouver le meilleur emplacement ou orientation pour le point d’accès ou le déploiement d’un autre point d’accès ou répéteur. Le bruit peut être réduit par commutation des canaux ou identification, localisation et atténuation/élimination des sources d’interférence. Certaines sources peuvent résider sur le WLAN, telles que les points d’accès et les appareils 802.11 susmentionnés. D’autres sources ne se trouvant pas sur le WLAN mais qui se trouvent généralement dans un environnement résidentiel comprennent un téléphone sans fil, des fours à micro-ondes, babyphones, détecteurs de mouvement, caméras vidéo, détecteurs de fumée/CO2 axés sur zigbee ou autres équipements domotiques.

Le cycle de vie des solutions Wi-Fi résidentielles et de l’infrastructure de réseau associée comprend trois phases :

  • Planification – concevoir des réseaux en fonction de la couverture, la capacité et des performances. Planifier le placement du point d’accès, des largeurs de canal et attributions de canaux.

  • Déploiement et vérification - installer et configurer le matériel, valider le plan de canaux, vérifier la couverture et les performances et évaluer si le réseau est prêt à venir accueillir de nouvelles technologies et applications.

  • Maintenance et optimisation - surveiller le WLAN en temps réel et résoudre les problèmes de sécurité, performance, conformité et connectivité.

Lors de l’exécution du cycle de vie, les fournisseurs de services et leur personnel sur le terrain devraient suivre les meilleures pratiques suivantes :

 
  • Analyser l’environnement Wi-Fi - identifier la présence d’autres points d’accès à portée de l’installation Wi-Fi résidentielle proposée, de même que les canaux utilisés par les appareils et à quel niveau d’utilisation afin de sélectionner le canal idéal.

  • Rechercher et atténuer les sources d’interférences - augmenter le rapport signal/bruit et donc le taux de transmission et la qualité du service des appareils mobiles et/ou points d’accès pour réduire les interférences des sources WLAN existantes. Identifier, localiser et éliminer si possible les sources d’interférences qui ne proviennent pas du réseau WLAN de l’environnement. Si la source d’interférence ne peut pas être supprimée, envisagez de changer le canal sur lequel le point d’accès sera exploité.

  • Valider le déploiement - mener une enquête après le déploiement sur l’ensemble du WiFi résidentiel du site pour mesurer la couverture du signal, le rapport signal/bruit et le débit de l’utilisateur.

  • Optimiser le déploiement – effectuer des ajustements basés sur l’étude du site, y compris le déplacement/ajout de points d’accès, sélection d’un canal plus intègre ou le déplacement de l’emplacement des décodeurs. Partager les résultats avec les clients afin de réduire au minimum les appels de dépannage car ils comprennent désormais l’environnement d’exploitation.

Pour mettre en place avec succès ces méthodes conseillées, les fournisseurs de service ont besoin d’outils tels que les analyseurs de spectre et analyseurs de WLAN armés de capacités, y compris :

  • Affichant un affichage complet, facile à assimiler des vues de tous les canaux, appareils et niveaux d’utilisation sur la zone de l’installation du Wi-Fi résidentiel à des fins de planification.

  • Identifier non seulement la présence d’interférences, mais le type d’appareil causant les interférences et son emplacement.

  • Prendre en charge l’enregistrement des niveaux de signal sur un plan/carte pour visualiser la couverture du signal et le débit pour l’ensemble du site sur une seule vue afin de corréler efficacement les informations lors d’une enquête.

  • Illustrer l’expérience de l’utilisateur en situation réelle pour les applications de réseaux Wi-Fi courantes (navigation web, téléchargements de fichiers, audio, vidéo, etc.) en temps réel et au cours du temps afin de détecter plus rapidement, d’isoler et de résoudre les anomalies et les dégradations.

 

Informations concernant le produit

Testeur Wi-Fi AirCheck™ G2
Dépannage wifi de première intervention avec un outil de test de connexion Wi-Fi portable dédié.

 

AirMagnet Spectrum XT
Identifiez et localisez de manière proactive n'importe quelle interférence RF venant affecter les performances du réseau Wi-Fi

 

 

 
 
 
Powered By OneLink