Résolution des problèmes de connexion WiFi - document électronique | NETSCOUT
Livre blanc

Dépannage du réseau Wi-Fi : Problèmes de connectivité

Introduction

En tant que professionnels des technologies de l'information, nous les avons tous rencontrées, les terribles plaintes indiquant que le réseau Wi-Fi ne fonctionne pas. Vous travaillez paisiblement au bureau et quelqu'un entre et commence à se plaindre de ne pas pouvoir se connecter au réseau sans fil ou de la lenteur du réseau sans fil, d'être déconnecté du réseau sans fil tout le temps, de ne pas pouvoir se connecter à Internet, et ainsi de suite. Ce sont des plaintes très fréquentes et toutes très ennuyeuses, car la détermination de la cause première de ces problèmes courants de réseau sans fil peut être très longue et parfois difficile. Ou est-ce vraiment le cas ? Serait-il possible que la résolution de ces problèmes courants de réseaux sans fil ne soit pas si difficile après tout ? En réalité, ce n'est pas le cas. Avec les bons outils et un peu de connaissances, trouver la cause première des problèmes les plus courants de réseau sans fil peut être rapide et simple.

Cette première entrée de notre série de livres blancs sur le dépannage Wi-Fi vous montrera comment résoudre rapidement et efficacement les « problèmes de connexion » ou pour être plus précis, les problèmes de connexion au réseau Wi-Fi, qui ne doivent pas être confondus avec les problèmes de connexion à un site Web spécifique ou une adresse IP. La plupart des utilisateurs ne connaissent pas la différence et vont venir se plaindre en disant quelque chose comme « Le réseau sans-fil ne fonctionne pas. Je ne parviens pas à me connecter à Internet. »

Donc, dans cet article, nous allons commencer par montrer comment différencier entre les problèmes de connexion au Wi-Fi et les problèmes d'accès aux ressources réseau. Ensuite, nous vous montrerons comment identifier les causes les plus courantes des problèmes de connexion sur le réseau Wi-Fi et nous vous fournirons des recommandations sur la façon de résoudre ces problèmes.

Commençons tout de suite !

Identifier le problème

Avant de pouvoir commencer à résoudre un problème de connexion Wi-Fi, vous devez vous assurer que le problème est bien lié au réseau Wi-Fi. Comme mentionné lors de l'introduction de cet article, la plupart des utilisateurs ne sauront pas faire la différence entre un problème lié au Wi-Fi, un problème de serveur DHCP, un problème DNS, etc. Tout ce que l'utilisateur sait, c'est qu'il ne peut pas se connecter au réseau. Ainsi, la première étape du processus de dépannage est de reproduire le problème et de savoir si le problème se trouve au niveau du réseau Wi-Fi.

La duplication d'un problème de connexion est un processus relativement facile et peut se faire de plusieurs façons :

1.

Vous pouvez demander aux personnes qui se sont plaintes de ne pas pouvoir se connecter au réseau de vous montrer le problème qu'elles ont rencontré ou le message d'erreur qu'elles ont reçu. Cette méthode peut ne pas fournir beaucoup de détails sur la cause du problème, mais elle vous permet de confirmer s'il y a vraiment un problème. De plus, si l'appareil de l'utilisateur a réellement des problèmes de connexion au réseau Wi-Fi, le fait d'avoir l'appareil en question à portée de main vous permettra d'identifier les problèmes de configuration sur l'appareil client ou les erreurs de l'utilisateur. Après tout, la raison la plus courante des problèmes de connexion réseau n'est pas le réseau, mais les erreurs des utilisateurs ou de simples problèmes de configuration du réseau Wi-Fi.
 

A.

Certaines des erreurs les plus courantes des utilisateurs sont :
 

i.  

Un utilisateur qui essaie de se connecter au mauvais réseau - cela arrive souvent dans les environnements très encombrés. L'utilisateur pourrait sélectionner le mauvais SSID par erreur ou l'appareil de l'utilisateur pourrait essayer de se connecter automatiquement à un point d'accès connu trop éloigné pour qu'il ne parvienne à se connecter.
 

ii.

Un utilisateur qui saisit de mauvaises informations d'identification de sécurité - des fautes de frappe se produisent et elles sont les principales raisons de la présence de ce type de problème.
 

iii.

Un utilisateur qui essaie de se connecter à un réseau à l'aide d'un appareil non autorisé - très fréquent lorsque des certificats sont requis pour accéder au réseau ou dans les cas où seuls les appareils disposant d'une adresse MAC spécifique peuvent se connecter au réseau.
 

iv.

Utilisation d'un appareil obsolète - l'utilisateur peut avoir des problèmes de connexion à un SSID spécifique si l'appareil client ne prend pas en charge la bande 5.0 GHz ou les canaux étendus.
 

B.

Certains des problèmes de configuration de réseau Wi-Fi les plus courants sont :
 

i.  

SSID manquant - si le SSID auquel l'utilisateur essaie de se connecter n'apparaît pas, cela pourrait signifier que le SSID a été configuré pour être masqué par erreur. Cela pourrait aussi signifier qu'il y a un réel problème avec le réseau Wi-Fi, comme une couverture insuffisante ou des points d'accès qui ont cessé de transmettre. Cela peut être facilement vérifié en utilisant d'autres appareils pour trouver le SSID auquel vous voulez vous connecter, n'oubliez pas que le second appareil doit être physiquement situé sur la même zone que l'appareil problématique.
 

ii.

Adresse IP invalide - certains appareils utilisateurs, mais pas tous, sont capables de fournir ce type de détails, ceux qui vous disent que l'appareil utilisateur pourrait se connecter et s'authentifier avec succès au réseau Wi-Fi, mais ont eu des problèmes lors de l'obtention d'une adresse IP. Ce type de problème indique normalement des problèmes de configuration du serveur DHCP en tant que cause fondamentale du problème (par exemple, pas assez d'adresses IP disponibles). Pourtant, il pourrait également se produire si la connexion au réseau Wi-Fi est instable. Fondamentalement, les informations d'adresse IP sont corrompues et ne parviennent pas à l'appareil de l'utilisateur.
 

iii.

Adresse DNS non valide - si l'appareil client indique qu'il pourrait se connecter au réseau Wi-Fi avec succès, mais qu'il n' y a pas de connexion Internet, cela indique normalement des problèmes de configuration sur le serveur DNS. Cela pourrait également signifier des problèmes avec le fournisseur d'accès Internet.

Image 1 : Exemple d'erreurs de connexion Wi-Fi courantes pour un appareil Android1.

2.

Une autre option qui vous permettra de vérifier s'il y a des problèmes de connexion au réseau Wi-Fi est d'essayer de vous connecter au réseau en utilisant un autre appareil. Dans ce cas, vous pourriez utiliser un appareil tel que celui utilisé par la personne ayant le problème, ce qui vous permettrait de vérifier s'il y a des problèmes de connexion avec le réseau Wi-Fi. Ou vous pouvez exécuter un « test de connexion » complet à l'aide d'un outil dédié de test Wi-Fi qui vous permettra non seulement de vérifier la connectivité, mais aussi de fournir des détails qui vous aideront à vous rapprocher de la cause première du problème. Par exemple, un outil de test dédié peut fournir des informations utiles :
 

a.

État et durée de la connexion - ceci vous aide à vérifier si vous pouvez vous connecter à un Point d'accès et combien de temps cela a pris. Des problèmes à ce stade prouveront qu'il y a effectivement un problème de connectivité sur le réseau Wi-Fi, qui sont normalement causés par des problèmes de couverture, des interférences, un rapport signal/bruit faible (SNR), etc.
 

b.

L'état et le temps d'authentification - ceci vous aide à vérifier si vous avez pu vous authentifier correctement et combien de temps cela a pris. Des problèmes à ce stade signifieraient que la mauvaise phrase secrète est utilisée, et dans les cas où une authentification WPA2-E est utilisée, cela pourrait signifier que le mauvais certificat est utilisé. Une longue durée d'authentification signifie normalement des problèmes avec le serveur d'authentification, mais cela peut aussi être causé par une connexion Wi-Fi instable.
 

c.

Statut de la passerelle et temps de réponse – cela vous aidera à vérifier que l'appareil peut communiquer avec la passerelle et aidera à vérifier à quel débit il peut communiquer.
 

d.

État DHCP et temps de réponse - cela vous montrera si l'appareil a été en mesure d'obtenir une adresse IP et en combien de temps. Les problèmes à ce stade indiquent normalement des problèmes avec le serveur DHCP ou des problèmes de stabilité sur le réseau Wi-Fi.
 

e.

Statut DNS et temps de réponse – cela vous montrera si l'appareil a été en mesure de communiquer avec le serveur DNS et le délai que cela a pris. Les problèmes à ce stade montrent que vous pouvez vous connecter avec succès au réseau Wi-Fi, mais ne serez pas en mesure d'utiliser une URL pour accéder à Internet en raison de problèmes avec le serveur DNS.
 

f.

Cible trouvée – certains appareils de test vous permettront de vérifier la connectivité à une cible spécifique. Il peut s'agir d'une URL ou d'une adresse IP. Cela peut être utilisé pour vérifier la connectivité aux ressources locales couramment utilisées ou à Internet.
 

g.

Débit de données PHY de connexion - ceci vous permettra de vérifier le débit PHY mesuré pendant le test de connexion. De faibles débits de données pourraient mettre en évidence des problèmes avec le réseau Wi-Fi et ils pourraient également mettre en évidence des appareils client désuets ou des problèmes de configuration des points d'accès.
 

h.

Taux de nouvelle tentative – cela fournit normalement le pourcentage de trames transmises qui sont des trames de nouvelle tentative. Un taux de relance supérieur à 20 % prouvera que des problèmes sont présents sur le réseau Wi-Fi.

Image 2 : Exemple de résultats de test de connexion sur NETSCOUT Aircheck G2.

Identification de l’origine du problème

Après avoir prouvé que les problèmes de connexion signalés par les utilisateurs sont causés par des difficultés avec le réseau Wi-Fi, il est temps d'identifier la cause première du problème. Les raisons les plus courantes des problèmes de connexion Wi-Fi sont :

  • Couverture du signal
  • Rapport signal/bruit (SNR)
  • Anciens appareils 802.11
  • Sécurité
  • Capacité
  • Problèmes filaires

Couverture du signal

Une mauvaise couverture du signal est toujours l'une des raisons les plus courantes pour les problèmes de connexion Wi-Fi. Après tout, si les appareils Wi-Fi ne peuvent pas s'entendre, ils ne peuvent pas communiquer. Le problème est qu'il y a beaucoup de choses qui peuvent affecter la façon dont un signal Wi-Fi se propage dans l'environnement et cela peut donc créer des problèmes de couverture :

  • Perte (espace libre) - la perte de puissance du signal causée par l'élargissement naturel des ondes. Au fur et à mesure que le signal s'éloigne, la force du signal s'atténue.
  • Réflexion - lorsqu'une onde frappe un objet qui est plus grand que l'onde elle-même, selon le support, elle peut rebondir dans une autre direction. La réflexion est une source importante de mauvaises performances pour les réseaux 802.11a/b/g car elle provoque un effet appelé distorsion due à la propagation par trajets multiples, qui provoque une perte de puissance du signal et des erreurs au niveau des paquets.
  • Réfraction - la flexion d'un signal RF lorsqu'il traverse un milieu de densité différente, provoquant ainsi un changement de direction de l'onde. Cela se produit le plus souvent à l'extérieur en raison des conditions atmosphériques (vapeur d'eau, changement de température de l'air, changement de pression atmosphérique). Le signal peut également réfracter à travers certains types de verres et autres matériaux.
  • Diffraction – la flexion d'un signal RF autour d'un objet. Elle est généralement causée par une sorte de blocage partiel du signal RF, comme une petite colline ou un bâtiment.
  • Diffusion - les réflexions multiples se produisent lorsque la longueur d'onde du signal électromagnétique est supérieure à la longueur d'onde du support sur lequel le signal est réfléchi ou traversé. Cela se produit lorsque vous rencontrez des surfaces inégales comme des clôtures à maillons de chaîne, des treillis métalliques dans les murs en stuc, un terrain rocheux, etc. qui fait que le signal principal se dissipe lorsqu'il est réfléchi dans de multiples directions et donc cela détériore la puissance du signal.
  • Absorption - si un signal ne rebondit pas sur un objet, ne se déplace pas autour de l'objet ou ne traverse pas un objet, il est absorbé à 100 %. La plupart des matériaux absorbent une certaine quantité de signaux RF à des degrés divers, provoquant une perte de puissance du signal. Les principaux responsables de ces pertes sont les murs de briques, les murs en béton et l'eau.

Image 3 : Exemples de comportement RF

De plus, contrairement à ce que la plupart des gens pensent, la couverture du signal du point d'accès n'est pas la seule chose dont vous devez vous soucier. Vous devez également prendre en considération la couverture de signal de l'appareil client. Après tout, si le point d'accès ne peut pas entendre les réponses d'un appareil client, la communication échouera.

  • Couverture des points d'accès - la puissance du signal d'un point d'accès du point de vue de l'appareil client. Un signal puissant est nécessaire pour s'assurer que les appareils clients peuvent entendre les messages envoyés par les points d'accès.
  • Couverture de l'appareil client - la puissance du signal d'un appareil client du point de vue du point d'accès. Un signal puissant est nécessaire pour que le point d'accès puisse entendre les réponses envoyées par les appareils clients.

Pour ce qui est de la façon d'identifier les problèmes de couverture, vous disposez de quelques options simples :

  1. Dépannage d'une zone problématique – le dépannage des problèmes de couverture dans une zone où le problème est identifié est très simple. Vous n'avez besoin que d'un outil qui vous permettra de mesurer la puissance du signal des points d'accès et des clients. La vérification de l'intensité du signal des points d'accès dans la zone posant problème vous permettra de confirmer que tous les appareils clients devraient pouvoir voir votre réseau. Pendant ce temps, vérifier l'intensité du signal de l'appareil client dans la perspective des points d'accès vous permettra de confirmer que la communication peut être établie. Notez que les problèmes de couverture des appareils clients sont souvent dus aux points d'accès sur lesquels les niveaux de puissance ont été augmentés à des niveaux très élevés. Si la couverture d'un point d'accès est trop importante, les appareils clients situés à la limite de la zone de couverture et disposant d'une puissance d'émission Wi-Fi plus faible peuvent ne pas être en mesure de répondre au point d'accès, ce qui peut entraîner l'échec des tentatives de connexion.
  2. Analyse d'un site - une autre option qui est très populaire est de sonder un site de manière complète au lieu de le faire pour un seul emplacement, ce qui est fait en effectuant un sondage de site qui vous permettra de générer une représentation graphique ou une carte thermique illustrant le fonctionnement de votre réseau Wi-Fi. Il existe plusieurs outils disponibles qui vous permettront d'effectuer une analyse sur site. Certains d'entre eux fourniront une visibilité de base sur la couverture et les interférences Wi-Fi. En attendant, le plus avancé de ces outils fournira une visibilité de la couverture, des niveaux de bruit, rapport signal bruit (SNR), débit de données, taux de nouvelle tentative, interférence ne provenant pas du réseau Wi-Fi, interférences Wi-Fi et bien plus. Notez qu'il est fortement recommandé de réaliser une analyse de site après le déploiement d'un nouveau réseau Wi-Fi et après quelques mois par la suite. Cela vous permettra de vérifier que votre réseau Wi-Fi fonctionne comme prévu et vous permettra d'identifier tout changement qui pourrait causer des problèmes à l'avenir.

Les problèmes de couverture sont normalement résolus en ajoutant plus de points d'accès, en utilisant des antennes à gain plus élevé ou en augmentant la puissance d'émission des points d'accès. Gardez à l'esprit que l'augmentation de la puissance augmentera également les niveaux de bruit, il est donc recommandé d'utiliser de meilleures antennes ou plus de points d'accès.

Image 4 : Exemple de carte thermique de la puissance du signal collectée avec AirMagnet Survey Pro de NETSCOUT.

Rapport signal/bruit

Image 5 : Exemple de graphique SNR.

La qualité et le débit d'une connexion dépendent directement du rapport signal/bruit (SNR) qu'un appareil récepteur détecte, qui comprend à la fois les points d'accès et les clients. Comme décrit sur la section précédente, l'affaiblissement ou la perte de la puissance du signal se produit facilement. Au fur et à mesure que le niveau du signal baisse, le SNR diminue, de même que le débit de transmission. Par exemple, un appareil qui est « trop éloigné » d'un point d'accès peut être capable de voir le réseau auquel il veut se connecter, mais si le SNR est trop faible, la qualité de la transmission sera si mauvaise qu'il ne pourra pas se connecter correctement (un signal « faible mais suffisamment fort » à un moment donné peut devenir un signal « trop faible » au moment suivant).

Un autre facteur qui affecte le SNR est le seuil de bruit, qui peut être défini comme le niveau ambiant ou le niveau de fond de l'énergie radioélectrique sur un canal spécifique. Cette énergie de fond peut inclure des bits modulés ou codés provenant de 802.11 radios émettrices ou de l'énergie non modulée provenant d'appareils non 802.11 tels que des fours à micro-ondes, appareils Bluetooth, téléphones sans fil, etc. Plus les niveaux de bruit sont élevés, plus le SNR est faible.

Le pire scénario est lorsque vous avez un signal faible et des niveaux de bruit élevés, cette combinaison fatale diminuera considérablement votre SNR, ce qui à son tour, causera des problèmes de performance et de connectivité. Indépendamment de cela, l'identification des problèmes de SNR est très simple, il vous suffit d'avoir un outil capable de mesurer à la fois l'intensité du signal et le bruit. Notez que dans le passé, la plupart des adaptateurs Wi-Fi pouvaient mesurer les niveaux de bruit, mais il n' y en a plus beaucoup, donc vous aurez peut-être besoin d'acquérir un outil de dépannage dédié qui fournira ces informations. Il existe de nombreux outils de dépannage Wi-Fi ou même d'analyse qui peuvent le faire.

Quant à la façon de résoudre les problèmes de connectivité causée par un faible SNR :

  1. Améliorez la couverture de votre réseau Wi-Fi et assurez-vous d'avoir une puissance de signal qui est au moins 20 dBm plus élevée que le seuil de bruit (pour les déploiements de voix sur Wi-Fi, vous voulez que votre puissance de signal soit 30 dBm plus élevée).
  2. Réduisez le niveau de bruit dans votre environnement en utilisant des canaux à faible trafic Wi-Fi et en supprimant les appareils non Wi-Fi qui augmentent le niveau de bruit sur les canaux Wi-Fi que vous utilisez. Dans les cas où l'appareil non Wi-Fi générant le bruit ne peut pas être déplacé ou désactivé, vous devrez reconfigurer vos points d'accès pour qu'ils n'utilisent pas de canaux avec un seuil de bruit élevé.

Image 6 : Exemple de mesures de niveau de signal, niveau de bruit et SNR collectés avec Aircheck G2 de NETSCOUT.

Anciens appareils 802.11

Les anciens appareils wifi sont toujours là ! Mais ils ne prennent pas en charge les débits de données plus élevés d'aujourd'hui, donc lorsqu'ils se connectent à un réseau Wi-Fi, ils ne transmettent qu'à des débits de données inférieurs. De plus, un utilisateur peut utiliser un ancien périphérique qui ne prend pas en charge des débits de données plus élevés sans que celui-ci ne vienne s'en rendre compte, ce qui peut poser un problème puisque les anciens débits hérités, en particulier le 802.11b, sont parfois bloqués pour préserver un temps de connexion précieux. Un périphérique qui ne prend en charge que ces anciens débits ne sera pas en mesure de se connecter au réseau.

Un autre problème concerne les anciens appareils qui ne prennent pas en charge la bande 5,0 GHz. De nombreux réseaux d'entreprise ont été migré pour prendre en charge la bande 5,0 GHz uniquement car il y a plus de canaux disponibles et moins d'interférences, ces anciens appareils 802.11 ne pourront donc plus se connecter au réseau Wi-Fi de l'entreprise. De plus, certains anciens appareils clients peuvent prendre en charge la bande 5,0 GHz, mais pas tous les canaux de cette bande. Par exemple, de nombreux appareils plus anciens ne prennent pas en charge les canaux DFS (fréquences partagées avec les transmissions radar), et à cause de cela, ils ne pourront pas se connecter au réseau.

En ce qui concerne la façon d'identifier facilement ces limitations, la méthode la plus simple consiste à utiliser un outil permettant d'identifier les fonctionnalités d'un appareil client. Les informations que vous voulez que l'outil que vous sélectionnez vienne fournir sur les appareils clients sont :

  • SSID - vous permet de vérifier à quel réseau l'appareil client est connecté mais n'est disponible que lorsque l'appareil est connecté à un réseau et utilisé pour vérifier que l'appareil client est connecté au bon réseau.
  • Nom du point d'accès – permet de vérifier à quel point d'accès l'appareil client se connecte et est très utile lorsque vous souhaitez vous assurer que les appareils clients se connectent au point d'accès le plus proche.
  • Taux de connexion – fournit le débit de données de connexion utilisé par l'appareil client. Permet de vérifier les débits de données maximums pris en charge par l'appareil client et de déterminer ainsi si l'appareil a des limitations de débit qui pourraient l'empêcher de se connecter au réseau Wi-Fi.
  • Sécurité - fournit des informations sur le type de sécurité utilisé par l'appareil client et vous permet de vérifier la configuration de sécurité du périphérique client.
  • 802.11Type – fournit des informations sur les types de technologies 802.11 prises en charge par l'appareil client. Cela vous aide à vérifier si l'appareil client peut prendre en charge les dernières technologies 802.11 et des débits de données plus élevés.
  • Bande - fournit des informations sur la bande utilisée par l'appareil client, ce qui vous permet de vérifier si l'appareil client peut prendre en charge à la fois les bandes 2,4 GHz et 5,0 GHz.
  • Canal – fournit des informations sur le canal utilisé par l'appareil client. Certains appareils clients plus anciens peuvent ne pas être en mesure de prendre en charge tous les canaux 5,0 GHz.

Les seules solutions à ce type de problème sont de demander à l'utilisateur de mettre à niveau son appareil pour qu'il prenne en charge la dernière technologie 802.11 ou de modifier la configuration de vos points d'accès pour qu'il prenne en charge les technologies plus anciennes. La mise à niveau de l'appareil client serait toutefois l'option préférée, car l'ajout de la prise en charge des anciennes technologies 802.11 pourrait nuire aux performances des nouveaux appareils clients.

Image 7 : Exemple d'informations d'appareils client collectées à l'aide de NETSCOUT AirMagnet WiFi Analyzer Pro.

Sécurité

La sécurité est une bonne chose, mais la gestion de la sécurité sur les points d'accès et les clients n'est pas facile. Toute incompatibilité de mot de passe, certificat manquant ou erreur peut empêcher les appareils clients de se connecter.

De plus, certains réseaux sont sécurisés en ne permettant qu'à certaines adresses MAC de se connecter et de s'authentifier, donc si l'adresse MAC d'un appareil n'est pas sur la liste autorisée, l'appareil client ne se connectera pas correctement.

Les points d'accès et les appareils clients doivent tous deux disposer des informations d'identification de sécurité appropriées pour pouvoir établir une connexion avec succès, car des erreurs dans la configuration de ces informations d'identification à chaque extrémité peuvent empêcher les utilisateurs autorisés d'être authentifiés.

En ce qui concerne l'identification des problèmes de connexion causés par des problèmes de configuration de sécurité, voici quelques conseils :

  1. Si vous utilisez une clé WPA-P ou WPA2-P sur votre réseau, la première chose à faire est de vérifier que la phrase secrète appropriée est utilisée.
  2. Si vous utilisez les authentifications WPA-E ou WPA2-E sur votre réseau, commencez par vérifier que les informations d'identification correctes sont utilisées et que l'appareil client dispose des certificats requis.
  3. Si vous limitez l'accès au réseau uniquement aux appareils autorisés, en utilisant leur adresse MAC, vous devez également vérifier que l'adresse MAC de l'appareil client figure sur la liste approuvée.
  4. Si vous utilisez WPA-E ou WPA2-E et que plus d'un appareil présente le même problème, alors dans ce cas, vous pouvez vous assurer que le serveur d'authentification est toujours accessible.

Après avoir identifié le problème de configuration de sécurité, il vous suffit de régler la configuration sur l'appareil client, le réseau sans fil ou le serveur d'authentification pour résoudre le problème.

Image 8 : Exemple de paramètre de sécurité sur un appareil Mac OS.

Capacité

Des problèmes de capacité surviennent lorsque vous avez trop d'appareils clients qui émettent sur la même zone ou lorsqu'un ou plusieurs appareils clients génèrent un trafic excessif (par exemple, un appareil venant accaparer la bande passante). Des problèmes de capacité peuvent également se produire lorsque vous avez :

  1. Interférences excessives dans le même canal - trop d'appareils fonctionnant sur le même canal. Par exemple, il n'est pas recommandé d'avoir plus de quatre points d'accès couvrant la même zone sur le même canal.
  2. Réseaux de points d'accès manquants - pas assez de points d'accès pour gérer la quantité d'appareils clients disponibles. Il est recommandé de ne pas avoir plus de 25 appareils clients connectés simultanément sur un seul point d'accès.
  3. Déséquilibres de chargement des clients - la plupart des appareils clients se connectent au même point d'accès au lieu d'équilibrer la charge entre tous les points d'accès de la zone.
  4. Interférences des appareils qui ne sont pas de type Wi-Fi – les appareils qui n'utilisent pas la technologie Wi-Fi et qui génèrent un signal RF sur les mêmes fréquences augmenteront l'utilisation des canaux, diminuant ainsi la capacité du canal.

Tout cela peut entraîner des transmissions excessives de clients sur un seul canal et donc surcharger le canal. Aussi, il est important de comprendre que ce n'est pas seulement le nombre de clients connectés sur un canal qui augmente la charge sur ce canal, mais la quantité de trafic qu'ils génèrent. Quelques clients qui transfèrent des fichiers volumineux ou diffusent de la vidéo HD en continu peuvent également augmenter l'utilisation des canaux.

Alors, comment déterminez-vous si un canal est surchargé ? Ceci est fait en mesurant l'utilisation d'un canal ou en mesurant essentiellement le pourcentage d'un canal qui est utilisé. De nombreux outils de dépannage Wi-Fi dédiés et même des applications fourniront ces informations, mais la plupart d'entre eux ne fourniront qu'une visibilité sur l'utilisation du Wi-Fi, ce qui peut ne pas être assez d'informations pour déterminer l'occupation des canaux Wi-Fi que vous utilisez. Par conséquent, la meilleure façon de mesurer le niveau d'utilisation avec précision consiste à utiliser un outil de dépannage Wi-Fi dédié qui fournira une visibilité sur l'utilisation Wi-Fi et non-Wi-Fi.

Image 9 : Exemple du diagramme du cycle de service des canaux sur Spectrum XT de NETSCOUT comparant l'utilisation Wi-Fi et non Wi-Fi.

Quant à la façon de résoudre les problèmes de capacité, voici quelques conseils :

  1. Utilisez le contrôleur de point d'accès pour limiter la quantité de bande passante que chaque appareil client peut utiliser. Cela aidera à empêcher les appareils clients de générer une quantité excessive de trafic qui pourrait affecter les performances du réseau.
  2. Minimisez les interférences de canal en demandant au contrôleur de point d'accès d'ajuster les canaux automatiquement. Si cette option n'est pas disponible sur votre contrôleur, vous devez ajuster manuellement les assignations de canaux des points d'accès de manière à ce qu'aucun point d'accès dont les signaux se chevauchent n'utilise le même canal.
  3. Déplacez autant d'appareils que possible vers la bande 5,0 GHz, qui dispose de plus de canaux disponibles. Vous pouvez le faire en activant l'option Direction par bande sur votre contrôleur de point d'accès. Fondamentalement, lorsque vous activez cette option, le contrôleur déplace les appareils clients vers la bande 5,0 GHz et laisse la bande 2,4 GHz aux périphériques d'ancienne génération.
  4. Lorsque vous planifiez votre réseau Wi-Fi, assurez-vous que vous installerez suffisamment de points d'accès pour prendre en charge le nombre maximum d'utilisateurs que vous attendez et rappelez-vous que même si de nombreux points d'accès prennent en charge plus de 100 connexions client simultanées, il est recommandé de limiter le nombre de connexions simultanées à 25 ou 30 clients par point d'accès. Le nombre de clients simultanés dépendra de la quantité de bande passante dont vous disposez et de la quantité de bande passante que vous prévoyez fournir à chaque utilisateur.
  5. Assurez-vous d'activer l'option « équilibrage de charge » sur votre contrôleur de point d'accès. Cela permettra au contrôleur d'équilibrer la charge de l'appareil client entre les points d'accès. De cette façon, vous ne vous retrouvez pas avec la plupart des clients se connectant au même point d'accès.
  6. Utilisez un analyseur de spectre pour détecter, identifier et trouver toutes les sources d'interférences qui ne sont pas de type Wi-Fi. Vous voulez également utiliser un analyseur de spectre pour identifier les canaux affectés par les interférences. Après cela, si possible, retirez ou désactivez l'appareil venant causer des interférences et si ce n'est pas possible, assurez-vous que vos points d'accès utilisent un canal qui n'est pas affecté par l'appareil en question.

Problèmes filaires

Chaque point d'accès sans fil dispose d'une connexion de liaison vers le réseau, qui est presque toujours de type Ethernet. La connexion Ethernet du point d’accès au réseau est un maillon essentiel de la chaîne de connectivité globale. Même lorsqu'un appareil client se connecte au WLAN, il a toujours besoin de services filaires de base tels que DHCP et DNS pour accéder à la plupart des ressources. Certains des problèmes de câblage les plus courants qui causeront des problèmes de connexion Wi-Fi sont :

  1. Accès aux services DHCP et DNS - comme mentionné dans les sections précédentes de ce document, les problèmes avec les services DHCP ou DNS feront croire à l'utilisateur qu'il ne peut pas se connecter au réseau Wi-Fi. Si le serveur DHCP n'est pas accessible, l'appareil client de l'utilisateur ne pourra pas obtenir d'adresse IP. Si le serveur DNS n'est pas disponible, l'appareil client de l'utilisateur ne pourra pas accéder à un site Web par le biais de son URL.
  2. Connectivité WAN - la connexion au réseau Wi-Fi peut sembler interrompue à l'utilisateur si la connexion WAN à Internet ne fonctionne pas. Cela peut être causé par des problèmes de routage simples tels qu'un câble Ethernet branché sur un port LAN au lieu d'un port WAN, l'interface WAN nécessitant une adresse IP statique ou les informations d'identification du protocole point à point sur Ethernet (PPPoE) devant être saisies sur le modem de votre fournisseur d'accès Internet.
  3. Alimentation des points d'accès - la plupart des points d'accès modernes sont alimentés par Ethernet (PoE). Si la puissance disponible au niveau du commutateur baisse ou si une PoE incorrecte est configurée, les performances du point d’accès peuvent être considérablement réduites. Cela pourrait causer des problèmes de connexion Wi-Fi et pourrait faire croire aux utilisateurs finaux que le Wi-Fi ne fonctionne pas.

Alors, comment pouvez-vous déterminer si le problème est sur le côté filaire du réseau ? La méthode la plus simple consiste à utiliser un outil de dépannage Wi-Fi dédié pour exécuter un test de connexion. Comme mentionné précédemment sur ce document, un test de connexion vous permettra d'identifier quelle partie du processus de connexion est défaillante. Par exemple, des échecs au cours des étapes de connexion ou d'authentification indiqueraient un problème de connexion Wi-Fi (comme décrit précédemment dans ce document). Par contre, des échecs au cours des étapes DHCP ou DNS indiqueront des problèmes avec les services du côté filaire du réseau. Ajoutez à cela une étape qui vous permettra de vérifier la connectivité à un site Web externe et vous serez en mesure de confirmer si vous avez des problèmes de connectivité WAN. Enfin, nous recommandons également de disposer d'un outil qui vous aidera à vérifier la PoE et la connectivité du côté filaire du réseau. Des outils comme celui-ci vous permettront de mesurer la quantité d'énergie allant au point d'accès et vous permettront d'exécuter un test de connexion à partir du côté filaire du réseau qui mettra rapidement en évidence les problèmes avec les services DHCP ou DNS.

Image 10 : Exemple du test Ethernet sur AirCheck G2 de NETSCOUT.

Quant à la façon de résoudre les problèmes de connectivité Wi-Fi causée par des problèmes filaires, voici quelques conseils :

  1. Vérifiez la configuration ou votre serveur DHCP ou DNS.
  2. Vérifiez la configuration de votre commutateur Ethernet et du VLAN utilisé. Cela inclut la configuration PoE et vous devez vous assurer qu'elle correspond aux exigences d'alimentation du point d'accès.
  3. Vérifiez le câblage, assurez-vous qu'il n'y a pas de coupures sur le câble et assurez-vous que tous les connecteurs ont été installés correctement.
  4. Assurez-vous que vos cordons Ethernet ne dépassent pas 328 pieds car c'est la limite pour la PoE. Si vos cordons sont plus longs, la puissance reçue par les points d'accès sera inférieure aux prévisions.
  5. Assurez-vous que votre commutateur Poe n'est pas surchargé. Chaque commutateur a des limites en matière de puissance de sortie, donc si vous essayez d'alimenter trop d'appareils en même temps ou si plusieurs appareils énergivores sont connectés sur un seul commutateur, il se peut que votre commutateur ne puisse pas générer la puissance de sortie requise pour vos points d'accès (même s'il est configuré correctement).

Conclusion

En conclusion, les problèmes de connectivité Wi-Fi ne doivent pas être nécessairement difficiles à résoudre ou à dépanner. Avec les bons outils et un peu de connaissances, vous devriez être en mesure de résoudre les problèmes de connectivité Wi-Fi rapidement et facilement. NETSCOUT s'efforce de fournir les meilleurs outils de dépannage Wi-Fi du marché, allant des outils d'analyse qui vous aident à obtenir plus de visibilité sur la façon dont votre réseau Wi-Fi fonctionne, aux outils de dépannage logiciels ou portables qui vous permettent d'exécuter des tests de connexion, identifier les sources d'interférence non-Wi-Fi, tester le côté filaire du réseau, et bien plus encore !

1 Android est une marque déposée de Google Inc.

© 2018 NETSCOUT SYSTEMS, INC. Tous droits réservés. NETSCOUT et le logo NETSCOUT sont des marques commerciales ou des marques déposées de NETSCOUT SYSTEMS, INC., et/ou de ses filiales ou affiliés aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres marques, noms de produits et marques déposées et non déposées sont la propriété exclusive de leurs détenteurs respectifs.

 
 
Powered By OneLink